9

[ITW] Branding et site de niche : ou comment passer la barre des 3 000€ / mois

Il y a quelques années, j'ai lancé avec un ami un site dans la thématique des accessoires pour homme. Nous y avions travaillé quelques semaines, puis doucement mais sûrement, face aux résultats assez médiocres obtenus, nous avions fini par abandonner ce site, qui a aujourd'hui disparu...

Le résultat de cette expérience est que j'ai longtemps eu un avis mitigé sur cette niche (oui oui, je suis volontairement flou sur la niche précise, pour protéger le travail de mon invité du jour, mais promis, cet article est quand même rempli de trucs utiles 😉 ) et sur son potentiel réel.

Alors le jour où j'ai été déjeuner à Lyon avec Mohamed, et qu'il m'a parlé de ses résultats dans cette même thématique, j'ai été littéralement bluffé.

J'ai même eu du mal à y croire au début, car au fond de moi, je dois reconnaître qu'une petite pointe d'orgueil avait du mal à accepter qu'on puisse cartonner dans une niche où j'avais misérablement échoué (je me soigne, ça va bien mieux désormais)

Ce jour là, j'ai aussi (re)-compris, que réellement, quand on se passionne pour un sujet, qu'on y met du coeur, et du temps, on peut faire des choses qui vont bien au delà de tout ce qu'on pouvait imaginer à la base. Et qu'on peut même dépasser tous les apriori initiaux !

J'ai aussi (re)-compris, que même si le choix de la niche s'avère important (certaines rapporteront toujours plus que d'autres), ​c'est bien l'énergie qu'on met dans le développement de son site qui fait la VRAIE différence. Car mon échec sur cette thématique n'est en réalité pas lié à la nature de celle-ci, mais bien à l'absence d'énergie investit pour y réussir !

C'est vrai, après tout, demandez-moi il y a quelques années, si j'aurais imaginé gérer un site dans le domaine pharma repris par des dizaines de presses, je vous aurai ri au nez. Demandez à Mohamed s'il se serait imaginé là où il en est aujourd'hui il y a encore 2 ans, il aurait sûrement fait pareil...

Et pourtant, nous voici ici aujourd'hui, pour partager avec toi l'expérience concrète de Mohamed, mais aussi et surtout, quelques-unes des stratégies lui ayant permis de passer en moins de 2 ans de 80 à 3000+€ par mois de revenus sur son site !

Présentation

Mohamed, démarrage classique, mais peux-tu commencer par nous en dire un peu plus sur qui tu es, ce que tu fais, et ta situation professionnelle au moment du lancement de ton site il y a maintenant presque 2 ans ?

Hello à tous !

Je suis un curieux né ! Voilà comment je me définirais. J’ai très tôt bossé dans le web, à 20 ans il me semble. J’en ai aujourd’hui 26.

Le point de départ de tout cette « aventure » c’est une certaine frustration que j’ai ressentie quand je bossais en agence. Le delta immense entre l’implication, le coeur que je mettais à l’ouvrage et ce qui rentrait dans le portefeuille !

C’est à partir de ce moment que je me suis mis à cogiter pour trouver une solution. Et ce sont les sites de niche (NDLR: qui ne sont donc pas morts 😉 ) qui se sont présentés à moi quand je suis tombé (un peu par hasard) sur ton blog.

Je crois que ton bagou et ta façon d’écrire m’ont de suite convaincu. J’ai ressenti une proximité et une profonde sincérité dans tes propos (NDLR : promis, je n'ai pas payé Mohamed pour écrire ces mots !).

J’ai donc crée, dans la foulée, un premier site de niche (à ce moment là je quittais l’agence pour l’Ecommerçant chez lequel je travaille toujours). En doutant naturellement de mes capacités à rencontrer le succès. Mais avec un soutien moral, celui de ton expérience et de tes quelques articles !

Bref j’ai de suite foncé le jour de l’ouverture de l’aKadémie.

A ce moment mon site générait seulement 80 € de revenus. Oui on peut en rire mais cela représentait tant pour moi. C’était le signal que cela pouvait fonctionner, et ça valait bien plus que de l’argent !

Démarrage, premiers challenges et premiers € !

Ton site a été lancé en Juin 2015, peux-tu nous en dire un peu plus sur comment tu t'y es pris pour choisir la niche, ce que tu as fait pour démarrer, et les difficultés (ou challenges) rencontrés à l'époque qui t'ont amené à chercher à te "former" ?

Je crois que le choix de la niche est un moment complexe. On hésite, on se pose des questions, on se projette.

Avec un peu de recul, je pense qu’il ne faut pas trop se compliquer les choses. Le plus important c’est de vérifier qu’il y a un potentiel marché. Les idées viendront après ! Le plus dur c’est de s’adapter, d’imaginer des actions possibles. Il y a une part de créativité finalement dans tout cela !

J’ai commencé par créer en juin 2015 un site avec 3 à 4 pages. 2 Powerpages et 2 pages produits. Sans grande conviction je dois le dire mais en faisant les choses correctement. Si bien quelques semaines plus tard, j'ai été assez surpris de voir que j'avais réalisé mes premières ventes, et que mon compte vendeur affichait un solde de 20€ !

Quel sentiment … !

C’est bête mais c’est à ce moment là que tout s’est accéléré. Mais j’avais besoin de structure, de plus d’organisation. Et c’est ce que j’ai trouvé dans ta formation.

J’avais déjà de bonnes bases, ce que je recherchais c’était une expérience, quelques astuces, un plan d’actions à pouvoir appliquer sur mon site, histoire de pouvoir m'y lancer à fond, en éliminant les petits doutes classiques qu'on peut avoir face à un projet "neuf".

Je n‘ai pas été déçu !

On l'a mentionné très rapidement, mais ton site génère aujourd'hui plus de 3 000€ par mois. Tout ça n'est pas arrivé du jour au lendemain, alors pour illustrer un peu la courbe de travail fournie et celle de tes revenus, montrer que tout ne s'est pas passé en 1 claquement de doigt, peux-tu partager ceux-ci sur la période ?

Le nom de domaine a été déposé en Mars 2015 mais j’ai produit du contenu seulement en Juin 2015. Je crois que la courbe révèle une chose. Il ne faut JAMAIS abandonner !

Même quand on traverse cette fameuse "période désertique" où le site est coincé dans la sandbox de Google, ou que malgré le boulot effectué, rien ne bouge trop en attendant une update de Google,  il faut trouver les ressources internes et la motivation pour continuer.

Le virage a débuté en Janvier 2016 où j’ai démarché un premier partenariat qui a abouti à des premiers liens vers mon site. Sans trop expliquer comment mais mon site a commencé à bien évoluer. Plus il devenait visible sur les SERP plus les marques (petites ou grandes) ont commencé à me contacter.

Croissance trafic

Evolution du trafic depuis Janvier 2016

J’avais le sentiment que mon site devenait visible sur des requêtes importantes. Et les revenus ont suivi jusqu'à passer la barre des 4 500€ en décembre 2016, période faste bien entendu avec les fêtes!

Croissance revenus

Courbe des revenus arrêtée à Décembre 2016

Ils se sont stabilisés depuis quelques mois autour des 3 000 euros par mois, et je continue le travail pour poursuivre ma croissance.

Monétiser avec Amazon : quelques conseils

Tu monétises ce site principalement via Amazon, sans tout nous dévoiler, peux-tu quand même partager quelques unes de tes meilleurs astuces pour générer des revenus via un site de niche monétisé par ce biais ?

Mon site était entièrement monétisé via Amazon jusqu’à Novembre 2016. Aujourd’hui j’ai ajouté des publicités via la régie pub The Moneytizer pour compléter la monétisation sur certaines pages sans produits, et je compte rédiger et vendre un livre d’ici fin 2017.

Il y a un travail passionnant et incontournable pour générer des revenus via Amazon c’est de passer du temps à sourcer les produits qui fonctionnent. S’imprégner des avis. Rechercher des produits connexes qui pourraient intéresser aussi pour multiplier les offres à fort potentiel de conversion sur son site.

Réfléchir en termes de besoins et se mettre au maximum la place du « Client ». Et oui l’internaute est aussi un client. A la recherche d’une réponse qu’il faut savoir lui apporter. Et plus tu réussis à comprendre son besoin, plus tu es capable de sélectionner des produits qui y répondront.

Ma principale astuce à ce stade, c'est donc réellement le choix du produit, et le travail effectué sur la production de mes fiches produit​ ou guides pratiques, qui sont alimentés uniquement avec le meilleur du meilleur des produits, et des conseils ciblés pour répondre aux vraies problématiques rencontrées par mes lecteurs.

La conversion suit ensuite naturellement !​

Contenu, Branding, Linking : les clés du succès

Au delà de ton boulot d'optimisation de la conversion sur Amazon, ton succès aujourd'hui est du notamment à 3 éléments clés : ton contenu, ton branding, et ta stratégie de linkbuilding qui t'ont permis ces derniers mois de réellement passer un cap en termes de notoriété, de trafic et de revenus.

Alors pour démarrer, ça peut sembler "classique" de dire que ton contenu est une force, car après tout en SEO on sait tous que le contenu est important, mais j'ai envie de parler de TA stratégie de création de contenu, et en quoi elle te différencie de tes concurrents, et te permet d'être là où tu es aujourd'hui.

J’ai toujours eu à coeur de produire de bons contenus. D’abord car ma niche était assez sympathique et puis car il y a énormément d’interrogations d’internautes sur des forums, blogs, groupes Facebook.

C’est la partie où je suis le plus à l’aise. Je ne produis jamais de contenus sans avoir vérifié qu’il y a une certaine demande (volume de recherche / faisabilité ). Dès le début j’associe à chaque contenu un objectif précis.

J’ai d’ailleurs bodybuildé mes contenus après ta formation pour renforcer mes résultats, et maintenant je sais dans quelle direction je dois aller à ce niveau :

  • Je prends le temps de faire rédiger des articles même sur des volumes de recherche faibles (20 à 40) car même si les volumes sont faibles, j'ai compris que si l'intention commerciale était là, le potentiel commercial existait aussi. Sans parler de ma capacité à ranker bien plus facilement sur ces requêtes généralement bien moins compétitive.
  • Surtout je fais très attention aux expressions liées à un besoin émotionnel. Dans mon cas ce ne sont du coup pas forcément des contenus ayant pour objectif de vendre mais plutôt de donner du crédit à mon site ! Et l'équilibre entre les deux permet à celui-ci de réellement se renforcer aux yeux des lecteurs ET des partenaires potentiels.
  • Je prend également énormément de temps à faire du sourcing pour être très complet. Je me différencie aussi de mes concurrents par la création d’infographies, d’articles bien structurés. Je veux tester la vidéo aussi cette année ! Maintenant que je suis en relation avec certaines marques, j’ai matière à le faire.

Au fur et à mesure, j’ai de moins en moins de mal à appréhender des requêtes plus concurrentielles car je sais que je suis désormais capable d’aller titiller de gros sites dont le niveau de qualité, ou le degré de précision ne sont au final pas aussi avancés que le mien !

Enfin, je délègue aujourd’hui en grande partie la rédaction pour gagner du temps, mais c’est moi qui gère à 100% les sujets. J’aiguille en structurant les articles ! C’est très important pour le sérieux du site et pour être certain que tout contenu produit corresponde à mes critères de qualité et de performance !

Si l'approche "contenu" est bien connue des éditeurs de site, il y a quelque chose dont on parle par contre très peu quand on évoque les sites de niche, c'est la notion de "branding".

On a tendance à penser que site de niche = petit site sans "marque", et c'est donc un point qui m'intéresse particulièrement, car c'est un élément qui t'as réellement permis de sortir du lot par rapport à la concurrence.

Quel est ton point de vue sur cette notion de branding, et pourquoi considères-tu qu'il est important de le faire même sur un site de niche ?

J’ai reçu plusieurs demandes de rachat de mon site à ce jour. Mais je suis incapable de le vendre.

Pourquoi ? Car je lui ai donné une âme.

Je refusais catégoriquement (et encore aujourd’hui) d’appréhender un site de niche comme un site que l’on monte, que l’on optimise et qu'on laisse ensuite rouler en se tournant les pouces.

Il y a un travail d’optimisation continu. Et ce travail d’optimisation continu a autant de valeur que la mise en place du site.

Bref un site de niche vit, il faut être à l’affut et être constamment derrière ! D’où l’importance de le brander et de lui donner une identité !

Donc autant bien faire les choses, j’ai créé ma charte graphique, conçu mon logo. J'ai pensé à ma cible. Et j’ai décliné cela sur mes réseaux sociaux.

La page Facebook a vu le jour courant Mars 2016, elle compte environ 5 000 fans aujourd’hui. Ce branding m’a facilité aussi les échanges face aux diverses partenariats qui se sont présentés à moi. 

Quels sont les éléments qui constituent ta marque, et comment les as-tu travaillés ?

Le nom de domaine

Je l’ai trouvé sans trop de difficulté. Avec l’aide d’un ami avec qui j’ai lancé ce site et qui a très vite abandonné le projet. Dommage pour lui 😉 .

NDLR : un nom de domaine facile à retenir, "amusant", carrément "brandé" et incluant même de façon très intelligente l'un des mots clés du site. Du grand art :-)​

Le logo et la charte graphique

Dans l’ensemble mon site est propre. J’estime qu’il a une certaine âme et je me suis rendu compte, grâce aux retours d’internautes et de partenaires, que cela fonctionne. Ils sont sensibles à cela.

C’est un peu égoïste mais j’ai l’impression que je donne du sens à mon projet en travaillant son image. Je trouve ma démarche plus éthique.

Les réseaux sociaux

Principalement Facebook et Instagram. Ce n’est pas encore parfait. J’essaie d’être plus stratégique même si je suis encore assez irrégulier mais ça donne du crédit à mon site et c’est très important.

C’est aussi un point que je souhaite améliorer en 2017. Facebook est un outil de recommandation incroyable. A petite échelle j’ai réussi à vendre des produits via mon site. Donc j’imagine qu’à plus grande échelle (via des publicités) cela peut être très intéressant.

Quelle est ta stratégie "long terme" pour continuer à renforcer ta marque et devenir une vraie référence sur ta thématique ?

La ligne éditoriale que j'ai apporté au blog et le travail fournit en référencement m'ont par exemple permis il y a quelques mois de me faire repérer par une journaliste du JT de TF1 qui réalisait à ce moment là un reportage directement lié à la thématique de mon blog.

Et à ce moment là je me suis montré assez pro-actif pour les mettre en relation avec 2 enseignes de ma ville qui ont permis de compléter le reportage. 2 marques qui sont devenues des partenaires du blog par la suite !

Au delà de l'aspect purement "notoriété" (assez furtif d'ailleurs) que cela peu apporter, c'est un élément qu'il est possible de valoriser auprès de futurs partenaires.

Et c'est un élément qui m'a permis de faire du réseau et il n' y a pas mieux pour obtenir des liens et donc poursuivre mon travail de branding sur la durée !

Je teste également en ce moment une approche auprès de site ecommerce pour rédiger sur leur blog des articles qualitatifs sur des sujets liés à notre activité. Et je pense que cela va payer par des mentions, des liens…

Des sites m’ont d’ailleurs contacté pour savoir si j’étais intéressé pour gérer leur blogging !

Je mise aussi beaucoup sur les réseaux sociaux et je vais davantage me structurer à ce niveau en 2017.

TF1 ça fait toujours plaisir 🙂

Ok, et au delà de l'aspect purement performance, qu'est-ce que ça t'apporte au quotidien quand tu bosses sur ta marque ? Et pourquoi considères-tu cela comme un élément crucial dans le développement global de ton site ?

Enormément d’épanouissement, voilà ce que m’apporte ce site. Je prends des risques, je tente beaucoup plus de choses. J’apprends de mes erreurs mais aussi de mes réussites.

J’adore la polyvalence que cela nécessite, on ne s’ennuie jamais ! Du webmarketing pur, mais pas que… c’est parfait pour le curieux que je suis !

Et puis le fait d'avoir donné une âme à ce site le rend bien plus important à mes yeux ​qu'un site "classique". Donc forcément, je suis plus motivé et plus patient (parce que tout prend du temp) quand il s'agit de m'investir à fond dedans !

Finissons avec ta stratégie de linking.

Pendant notre call, tu as partagé avec moi une technique qui t'as permis de faire grimper en flèche ton nombre de liens. On a décidé de garder la technique exacte pour le moment, mais on va quand même parler de la "philosophie" de ton approche car c'est intéressant, et au final, en SEO, c'est pas la technique qui compte le plus (car elles peuvent toutes être dépassées ou cramées), mais bien la mentalité.

Avant toute chose, c’est l’aspect avec lequel je suis le moins à l’aise (même actuellement) mais j’ai appris à mieux faire. Ça demande énormément de temps car c’est un job de commercial quasiment !

Ce sont vraiment les marques partenaires qui ont donné du sens à mon linking. Presque tous les contenus de marque que j’ai rédigé sur le blog ont été récompensés d’un lien. Une stratégie qui a payé aujourd’hui. Mais le linking est encore une faiblesse et j’y travaille !

L’aspect relationnel est très importante pour le netlinking. Si vous disposez d’un contenu de qualité, on vous fait confiance. Le relationnel fait le reste. Et c'est donc sur ce point que je me concentre.

Chaque nouveau contenu de qualité contribue à mon succès futur lors de discussions et négociations avec des partenaires potentiels. Je "compense" donc le fait de ne pas avoir forcément le temps et la compétence pour faire de grosses opérations par un gros travail en amont sur mon site.

Cela me donne confiance, en mon contenu, en mon site, et donc en moi quand le moment vient de proposer quelque chose ou de demander un lien à une marque ou un site intéressant !​ Ensuite, je suis "entier" dans mon approche. Ce site, c'est une partie de moi, et je suis convaincu que cela se sent quand je discute avec quelqu'un.

Et ça fait la différence avec des éditeurs de sites plus détachés de leurs projets, et donc moins "à fond" au yeux des partenaires qui ont tendance à privilégier un lien vers / pour une personne qu'un simple site.

Un futur... radieux ?

Tu as récemment investi dans un site clé en main afin d'élargir ton business, dans une thématique assez différente de la première.

Pour conclure cet article, peux-tu nous en dire un peu plus sur la suite de tes projets, ta vision de ton activité, et ton état d'esprit actuel pour ce nouveau site ? 

Quand on monte, on se pose toujours beaucoup de questions. Suis-je capable de garder le même rythme ? Le chiffre d'affaire va-t-il rester constant ? Que dois-je faire pour continuer d’évoluer ?

C’est plus dur une fois que l’on a gouté au succès. L’important c’est la durée !

Le plus risqué pour moi c’est que je ne possédais jusqu'il y a quelques mois qu'un seul site et c’était un choix. C’est aussi pour ça que j’ai réussi à en arriver là, car j'ai pu m'y consacrer pleinement, sans être distrait par d'autres envies, d'autres choses à faire ici et là.

Mais je me rends compte que c’est risqué. C’est pour ça que j’ai investi dans ce nouveau projet.

Je vais essayer de me diversifier. Mais je ne monterai jamais à plus de 2/3 sites. D’abord car je n’ai ni le temps, ni l’envie et puis que je déteste survoler les choses.

Je mets doucement les choses en place pour ce nouveau site. Je passe par la case rédaction pendant 1 mois et demi. J’ai fait le choix de tout déléguer cette fois. L’idée est de consacrer la première moitié de 2017 à mettre en place une stratégie de linking et la mettre en action.

Ce que je n’ai pas fait pour mon 1er site !

Pour conclure je peux donc que te souhaiter bonne chance avec ce second site, et surtout te remercier d'avoir partagé non seulement quelques conseils précis, mais aussi ton état d'esprit qui est ce qui fait à mes yeux la différence 🙂 !

A très vite !

Que retenir ?

  • Même si le choix de la niche s'avère important, ​c'est bien l'énergie que tu mets dans le développement de ton site qui fait la VRAIE différence.
  • Le plus important (dans le choix d'une niche) c’est de vérifier qu’il y a un potentiel marché.
  • Même quand ça rame au début, où que tu passes par des périodes de mou, il faut poursuivre le travail, car tout finit par se débloquer et repartir à la hausse.
  • Plus tu réussis à comprendre le besoin de tes visiteurs, plus tu es capable de sélectionner des produits qui y répondront, et donc d'améliorer ta conversion, et de générer plus de revenus !
  • Pour obtenir des liens, il faut un contenu de qualité, puis du relationnel ! Comme dirait Nicolas, obtiens d'abord des liens humains, les liens vers ton site suivront 🙂 .
  • Au delà du contenu et du linking, qui sont des "basiques" en SEO, la notion de MARQUE est importante pour se démarquer de ses concurrents, mais aussi d'un point de vu personnel, pour t'approprier le site, et te créer une motivation supplémentaire pour faire grossir ton "bébé" !
Click Here to Leave a Comment Below 9 comments