12

ETUDE DE CAS – La Méthodologie Complète Employée pour Obtenir l’équivalent de 10 000€ de BackLinks dans une Niche Fortement Concurrentielle, Sans Dépenser 1€.

Il paraît qu'obtenir des liens est de plus en plus difficile pour les éditeurs de sites.

Il paraît qu'obtenir des liens de QUALITÉ est même quasiment impossible (sauf à les acheter...).

Il paraît ​qu'obtenir des liens de qualité pour un site dans une thématique aussi concurrentielle (et régulée) que la pharma est même littéralement impensable !

Et pourtant, dans l'étude de cas du jour, je te propose d'étudier, très en détails, comment Manu et moi ​sommes parvenus en l'espace d'un mois à obtenir des relais de la majorité des PQR françaises (celles visées en tout cas), et un bon nombre de relais nationaux (presse ou sites plus généralistes), le tout sans débourser un seul euro en achat de lien.

QUI est Manu ?

Manu

J'ai connu Manu alors que je travaillais encore aux Philippines. Il a été mon dernier stagiaire là bas avant que je démissionne et monte ma société.

Et quel chemin parcouru depuis ! Aujourd'hui Manu est le co-fondateur d'une marque de sandales Haut de Gamme, Made in France : Maison Ruban, dans laquelle j'ai d'ailleurs récemment investi tellement j'aime leur produit / projet / état d'esprit.

En parallèle de son activité principale, il travaille depuis fin 2015 avec moi sur le déploiement d'opérations d'outreach pour plusieurs de mes sites.

Entrepreneur dans l'âme, il aborde chacune de nos missions avec un esprit... d'entrepreneur ! C'est sans aucun doute ça qui fait la différence pour venir challenger chaque idée et la rendre meilleure.

Et c'est clairement cet état d'esprit qui a permis d'obtenir les résultats que je partage avec toi aujourd'hui 😉 .

Dès le début de l'opération, j'ai demandé à Manu de documenter chacune de ses actions, avec l'idée de pouvoir ré-utiliser cela en interne pour de prochaines opérations.

Mais je dois reconnaître qu'en lisant le rapport établi, j'ai été bluffé par la quantité de détails, et de petites actions précises lui ayant permis d'accroître considérablement sa productivité ET ses performances sur cette opération.

J'ai longtemps hésité à publier cette méthodologie, car elle a une valeur inestimable en tant qu'éditeur de site dans un domaine où EN EFFET, obtenir des liens implique de se torturer un peu le cerveau pour élaborer des stratégies efficaces !

Après discussion, et car cette approche d'obtention de liens presse n'est pas de moi, et a plusieurs fois été évoquée / expliquée en conférence par mon ami Nicolas Robineau, j'ai finalement décidé de publier notre méthodologie exacte, dans l'espoir qu'elle motive un maximum d'entre vous à valider une bonne fois pour toute que la QUALITÉ BAT LA QUANTITÉ, qu'il est POSSIBLE d'obtenir des liens de très forte autorité quelle que soit ta thématique, et qu'en plus le processus d'obtention peut s'avérer extrêmement passionnant et RENTABLE (bien plus que de commenter des blogs ou acheter des liens dégeulasses 😉 ).

Bien entendu, NI le site en question, NI les URL des relais ne sont mis en avant dans cet article, pour des raisons évidentes de confidentialité et de protection du site en question.

Pour tout le reste, je pense que Manu a fait un travail sensationnel pour décortiquer et expliquer de la façon la plus complète (mais simple) et transparente possible notre méthodologie de travail, pour que tu puisses la reproduire dans ton activité.

Et c'est d'ailleurs Manu qui va prendre la parole dans cet article, puisqu'après tout c'est lui qui a rédigé l'intégralité de la méthodologie exposée ce jour. Le tout juste après un petit préambule important que je me suis chargé d'écrire ci-dessous ;-).



Préambule "stratégique" : Préparer ton Site AVANT de Démarrer Une Opération de Référencement

​Bon, avant de donner la parole à Manu, il fallait clarifier quelques éléments histoire de contextualiser cette opération, mais aussi de valider des points cruciaux destinés à faciliter le déroulement d'une opération de linking de ce type.

C'est VRAI, obtenir des liens vers un site dans le domaine pharma n'est PAS une chose facile. La plupart des éditeurs de sites dans ce domaine sont très méfiants, et les sites à plus forte autorité ne voient jamais d'un très bon oeil l'idée de faire un lien vers ce genre de thématique...

Oui MAIS... Il y a une grosse différence entre aller DEMANDER un lien, et aller PROPOSER de la valeur à ces mêmes interlocuteurs. Et si la première débouche quasiment à coup sûr sur un échec, la seconde, rondement menée, peut, comme tu vas le constater, permettre d'obtenir des résultats très surprenants !

  • C'est donc la 1ère règle d'une opération d'outreach réussie : on ne DEMANDE PAS, on OFFRE.

Une autre des clés de la réussite de cette opération de référencement se base sur l'anticipation du comportement des personnes que nous avons contacté, et sur la compréhension de leurs "attentes" quand il s'agit de faire un lien ou non vers une source d'information.

Et voici comment te préparer à ça.

Choisir ton Sujet (et Créer ton Contenu)

Pour OFFRIR correctement, il faut COMPRENDRE ce qui peut intéresser les futurs "créateurs de liens" (c'est à dire les gens que tu vas contacter pour promouvoir ton contenu).

Dans le cas présent, l'objectif était d'obtenir des relais de médias presse. Il fallait donc trouver un sujet.... qui plaise aux journalistes !​

En réalité, ce sujet je l'ai trouvé et testé l'an dernier​. Et cette année était donc la seconde édition de cet article. Le sujet : un classement par zone géographique sur un sujet lié à la nutrition.

​Comment choisir / valider son sujet ?

  • La saison : en fonction de la saison, certains sujets font plus mouche que d'autre. L'opération ayant été menée en début d'année, tous les sujets liés à la nutrition, la perte de poids, etc... étaient parfaitement alignés et susceptibles d'intéresser notre audience. Identifie donc dans ta niche les saisons et les sujets qui reviennent sans cesse (à base de magazines ou sites web dans ta niche, tu devrais pouvoir facilement identifier ça) et trouve un angle "innovant"  pour attaquer ce sujet.
  • Le "mystère" : le but est de déclencher des émotions. Positives ou négatives (mieux vaut qu'elles soient positives quand même), si tu parviens à faire réagir ton audience avec ton sujet, tu as déjà fait la moitié du chemin pour obtenir un lien.​ L'idée du classement mettant en compétition des zones géographiques sur un sujet "tabou" était donc ici un parfait moyen de déclencher plusieurs émotions, et donc l'intérêt de nos contacts.
  • L'unicité : sur Internet, tu peux TOUT trouver. De manière éparpillée... Une donnée par ci, une donnée par là... Le talent d'un bon créateur de contenu, c'est d'être capable de réunir des données disponibles librement, pour les combiner et obtenir de l'analyse "commune" de celles-ci une information NOUVELLE, et unique. C'est cette unicité qui donnera une valeur supplémentaire à ton contenu, quelle que soit ta niche !
  • La crédibilité : qui dit journaliste, dit souci de crédibilité des contenus publiés. Et un BON contenu est donc un contenu crédible, basé sur des chiffres / faits prouvés, et que tu pourras facilement citer à nouveau si quelqu'un t'appelle pour en savoir plus sur qui tu es et comment tu as réalisé ton étude / classement. 

​Des sujets potentiels, il y en a des centaines, et quelle que soit ta thématique, tu peux trouver de quoi faire réagir. Même si cette étape peut prendre du temps (et elle en prend), c'est une étape cruciale, car sans un sujet intéressant, tout le travail qui suit ne donnera pas grand chose.

Une fois le sujet sélectionné, à toi de jouer pour produire le contenu. Que ce soit un simple article, une infographie, un classement, ou une vidéo, ne lésine pas sur les moyens. Une bonne opération outreach se joue AUSSI sur l'impact visuel de ton article 🙂 .

Préparer ton Site au "Regard" des Autres

Avoir un bon sujet et un bon article ne suffit pas. Il y a d'autres éléments qui peuvent influencer la décision de partager ou non celui-ci pour un créateur de lien. Et si tu veux mettre toutes les chances de ton côté, il faut donc tenir compte des éléments suivants :

  • Le design de ton site : j'en parlais à l'époque dans un article expliquant pourquoi il pouvait être difficile pour un site de niche en EMD d'obtenir des liens. Le design d'un site est un élément crucial pour valider en un coup d'oeil le degré de crédibilité de celui-ci, surtout quand tu commences à contacter des journalistes, habitués à travailler avec des sites à forte autorité.

    Si l'intégralité du site mérite d'être "travaillée" correctement, 2 sections d'un site se doivent de sortir du lot : la page d'accueil, et le blog.

    Le blog : c'est là où tu publies tes articles, et notamment celui qui sert à la promotion de ton site durant l'opération d'outreach. Quand un journaliste (ou éditeur de site) atterrit sur cet article, tu dois capter son attention, et là conserver ! Qualité du contenu, mentions d'experts, mise en page... sont autant d'éléments qui peuvent donner une impression de sérieux.

    Et surtout, pas d'éléments commerciaux ! Supprime de ta partie blog toutes les pop up, les bannières et autres éléments destinés à "vendre". Ton blog est un outil de communication à ce stade, pas de vente. Donc élimine tout ce qui pourrai faire fuir un créateur de lien en lui donnant l'impression que tu essaies de lui vendre quelque chose.

    La page d'accueil : une fois l'article de base lu, un comportement classique de tout créateur de lien est de simplement se rendre sur la page d'accueil d'un site pour "juger" en un coup d'oeil de son autorité. Et c'est pour cela qu'avoir une page d'accueil travaillée est important.

    Dans le cadre de cette opération, la page d'accueil de mon site avait été retravaillée en "une" de magazine, pour donner la sensation que le site était, comme annoncé, un site de "news" liées à la santé. Et tout le monde n'y a vu que du feu, personne ne nous a jamais questionné sur la partie commerciale, c'est à dire les pages "entre l'accueil et le blog", celles qui me rapportent de l'argent !
  • Le contenu existant : c'est plus rare qu'un créateur de lien y passe beaucoup de temps, mais de manière générale, il est préférable, quand tu te lances dans une opération d'obtention de liens, d'avoir quelques articles publiés sur la section blog, histoire de ne pas ressembler à un site qui vient de se lancer.

    Je te conseille donc, même si tu ne les utiliseras pas forcément pour obtenir des liens, de poster 3-4 articles au moins AVANT l'article à promouvoir, afin d'avoir une base de contenu au cas où quelqu'un irait jeter un oeil à ce que ton site a "déjà publié" dans le passé.

    Une petite astuce : supprimer la date de parution des articles pour créer du contenu "intemporel".
  • L'absence de liens (visibles) vers des pages commerciales ​: un élément souvent oublié, et qui m'a déjà dans le passé fait perdre des liens est le maillage. Un article de blog "sérieux" ne fait JAMAIS de liens vers des contenus NON sérieux.

    S'il est donc OK de faire des liens au sein de ton article vers des sources à forte autorité, je t'invite à ne surtout pas faire de liens vers des sites marchands (liens affiliés par exemple), mais également aucun liens vers TES pages commerciales.

    Dans le cadre de mon site pharma, l'article publié aurait légitimement pu linker vers plusieurs de mes pages commerciales, notamment dans le but de renvoyer le plus rapidement possible du "jus" vers ces pages et booster leur ranking. Mais cela aurait également signifier de donner une porte d'entrée vers toute ma machine à vendre à mes interlocuteurs et ainsi potentiellement réveiller leurs soupçons, et leur envie de relayer un site "commercial".

    Pendant toute la durée de l'opération, je te conseille donc de ne PAS faire de lien de ton article vers quoi que ce soit de commercial sur ton site. Tu pourras faire ça APRES avoir récupérer tes liens, pour faire circuler le jus vers les pages que tu souhaites booster.

Voilà pour les bases, maintenant je laisse la parole à Manu pour tout ce qui touche au déroulement de l'opération en elle-même, de la création de ta database de contacts susceptibles de relayer ton article, aux outils de démarchage, et au suivi de tes résultats !

Bonne lecture !


Etude de cas - Introduction (by Manu)

Après la diffusion réussie de notre dernière opération d'outreach, vous trouverez dans la suite de cet article toute la méthodologie que j’ai suivie pour obtenir des résultats très concluants.

Comme expliqué par Kévin, la base du succès de toute opération est DÉJA d'avoir un sujet susceptible de faire réagir vos futurs interlocuteurs. Mais une fois que vous avez tout ça, voici comment dérouler avec succès toute la partie promotion de ce contenu !

Nous allons aborder cette méthodologie en 7 étapes clefs :

  1. Réaliser une base de données de contacts susceptibles de promouvoir votre article
  2. Epurer son fichier tout en trouvant les contacts
  3. Construire des supports de communication / promotion efficaces
  4. Démarcher sa base de donnée efficacement
  5. Recueillir les résultats et surveiller son impact
  6. Fidéliser les relais obtenus
  7. Chiffre son opération

Les Outils Utilisés pour Mener cette Opération :

Avant de commencer, voici les outils avec lesquels j’ai mené cette opération d'outreach . Sans eux, le travail de collecte et de prise de contact auraient été bien plus fastidieux, et je vous invite donc à les considérer pour travailler mieux et plus vite !

- Streak (gratuit) : permet de visualiser l’ouverture des emails envoyés. Parfait pour optimiser les relances (pas compatible avec un GMASS qui possède son propre système de détection d’ouverture).

- iHunter (gratuit) : trouver des adresses mails n’a jamais été aussi facile. Limité à 150 crédits par mois, disponible en version payante illimitée, elle reste un atout de poids via les sitewebs comme via linkedin.

- aHrefs (payant) : ensemble d'outils que nous utilisons avec Kévin pour réaliser la majorité des audits de sites de clients. Comprend des outils pour la recherche backlink, la recherche de trafic organique, la recherche de mots clés, le marketing de contenu....

- GMASS (gratuit) : shooter massivement, voilà ce que propose GMASS, le tout avec une personnalisation plutôt unique, limité à 50 envois/jour. Disponible en version payante illimitée.

- Google Sheet Excel (gratuit) : indispensable pour organiser votre base de donnée (et la lier aux outils d'envoi d'email cités plus haut).

Etape 1 : Créer / Structurer une Base de Données de Contacts Propre et Précise susceptible de Promouvoir votre Article.

Cette étape est indispensable pour lancer le succès de votre campagne. Qualifier votre base de données nécessite de trouver ses propres automatismes et de les appliquer au départ du recueil des données, tout au long de l’opération, jusqu’à sa fin lors du chiffrage de l’opération.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner à ce stade, est de nommer vos colonnes de manière fonctionnelle pour gagner en rapidité lors du recueil des informations. En effet, il est important de se sentir à l’aise avec votre base de données car on passe du temps à ses côtés. Ci-dessous, vous trouverez mes nominations de colonnes :

  • Civilité, Prénom, Nom : concerne souvent une colonne destinée à la personnalisation de mes emails. On y trouvera en général "Mme XXX/Mr XXX".
  • Fonction : recueillir la fonction est plutôt facile. Il vous suffit de taper le prénom et nom de la personne suivi de la presse ou rédaction pour laquelle elle travaille. Linkedin vous suggèrera sûrement un lien vers la personne recherchée. Sachez toutefois que Linkedin avertira la personne de votre passage et curiosité pour son profil. N’hésitez pas à vous déconnecter de la plateforme pour éviter la visibilité de votre passage.

    Aussi, il est important de standardiser vos nominations de fonction comme par exemple "Chef de la publication", "Journaliste Pigiste" ou encore "Secrétariat de la publication". Standardiser va vous permettre lors de recherche avec la fonction FILTRE d’organiser plus subtilement vos relances si certaines fonctions répondent plus que d’autres.
  • Villes : toujours intéressant de savoir où se trouve la rédaction ou du moins le contact afin de contextualiser son environnement et son actualité.
  • Média Titre : tout simplement le nom du média en question.
  • Tel : plutôt transparent encore une fois. OUI, nous sommes sur une opération menée principalement par email, mais ne vous fiez pas aux apparences, les numéros de téléphone peuvent débloquer des situations de relance sans résultat ou également permette de récupérer des liens manquants sur des articles où vous apparaissez.

    Tout d’abord chercher via Google en tapant le nom du média et le mot "Annuaire" ou encore "Téléphone". Si vous ne trouvez rien, une technique beaucoup plus facile mais payante que j’utilise est 118 218. Vous les appelez et demandez via un listing de média d’obtenir les numéros des sièges voire des rédactions. La plateforme 118 218 vous demandera l’adresse du siège. Préparez-les en avance lors de votre appel.
  • Email 1/ Email 2/ Email 3 : pourquoi 3 colonnes pour les emails ? Car ma stratégie de démarchage n’est pas basée sur une seule démarche effectuée à une rédaction mais plus logiquement à 3 démarches. Ce qui est important de retenir est d'éviter de démarcher plusieurs personnes d’une même rédaction avec votre opération sauf si vous savez par avance qu’elles seront intéressées.

    En général, je ne savais pas forcément qui devait être mon interlocuteur. Donc je ciblais l’une des personnes les plus importantes par sa fonction au sein de la rédaction. Elle correspond à l’Email 1, mais également aux renseignements des premières colonnes. Par la suite je cherchais à avoir des adresses mails destinées aux rédactions (Email 2 : ré[email protected]) et à une boite contact/info (Email 3 : [email protected] ou l’URL de la page Contact du média).

    Partez du principe que ces adresses mails mènent à des personnes sur le qui-vive, donc réactives pour distribuer à la bonne personne votre opération au sein de sa rédaction. L’outil STREAK en témoignera !
  • URL : correspond à l’URL du média en question. Toujours utile de l’avoir à porter de main.
  • MEMO/Nom de l’article : comme son nom l’indique, cette colonne est intéressante pour créer la personnalisation au sein de votre email de démarchage. Vous pouvez par exemple collecter des urls d’articles similaires à votre opération pour tendre une perche plus naturelle à un journaliste. Cela peut vous permettre de comprendre votre futur interlocuteur. Egalement lors d’un retour mail ou d’un échange téléphonique, l’idée de prendre des notes vous permettra de collecter des informations clefs pour vos futures relances.
  • URL Art LIVE : cette colonne vous permettra de recenser tous les liens obtenus grâce à des articles.
  • TC/TF (Citation Flow/Trust Flow)/VALEUR : éléments d'analyse obtenus via l'outil Majestic. Vous serez capable gratuitement via l’URL du média de chiffrer la valeur du lien fourni. Nous allons voir à la septième et dernière étape de la méthodologie comment la chiffrer.

Comme vous pouvez le voir, plus une base de données sera renseignée de manière précise, plus elle permettra de personnaliser votre prospection. Il est question ici de réfléchir à votre stratégie de diffusion.

Pour ma part, lors de cette opération, j’ai cherché à atteindre dans un premier temps, toute la Presse Quotidienne Régionale (PQR) pour crédibiliser mes futures démarches sur un plan national. J’ai également cherché à démarcher tous les sites de niche pouvant parler du sujet de notre étude en France.

Voici ci-dessous comment j’ai procédé pour générer un listing conséquent et déjà qualifié :

(Important de retenir qu’ici, il n’est pas question de tout de suite personnaliser votre base de données, mais réellement d’effectuer un listing des URLs des sitewebs pouvant vous fournir un lien de redirection via un article et d’y renseigner la colonne MEMO via un rapide coup d’œil).

  • VIA Google dans en premier temps, en recherchant des listings de PQR, en tapant des mots clés de votre thématique ou article ; en recherchant des articles similaires au votre, complets ou à compléter.
  • (FACULTATIF) Dans un second temps, VIA un outil (payant) qui fait la différence, aHrefs! En mettant le lien d’un article d’un site que vous avez identifié comme étant idéal, aHrefs peut vous sortir de manière très précise un listing étoffé et précis d’articles similaires dont les auteurs seraient susceptibles de devenir des cibles.

Vous vous retrouvez donc avec un listing plus ou moins conséquent qu’il va falloir épurer et qualifier synthétiquement. Plus il y a de liens à vérifier, plus on s’épuise, une bonne base de données est légère et performante.

  • A ce moment précis vous êtes censé avoir déjà rempli 2 colonnes de votre base de données : URL (du site web) et MEMO. La colonne MEMO est importante pour 2 raisons, elle va vous permettre de recenser chaque page sur laquelle vous avez porté un regard critique pour créer une personnalisation. Une personnalisation pour démarcher l’auteur de l’article, du blog ou bien même la rédaction d’un journal.

Les personnes qui peuvent vous aider à atteindre votre audience, sont des personnes recherchant à les toucher également.

Etape 2 : Epurer son Fichier tout en Trouvant les Contacts les Plus Qualifiés (du 2en1 promis) !

Nous allons voir ci-dessous comment trouver les contacts qualifiés à vos démarches. J’ai suivi tout au long de cette opération d'outreach cette méthodologie dans cet ordre précis afin de ne louper aucune opportunité.

Mon conseil, soyez persévérant mais si vous ne trouvez rien sur une personne ou une rédaction, c’est qu’elle ne souhaite pas être contactée. Ne perdez donc pas votre temps, il est précieux, et le succès d'une opération d'obtention de backlink se calcule AUSSI en termes de productivité.

Ci-dessous, la méthodologie pour travailler votre listing généré lors de la première étape :

  • Prenez un par un chaque lien dans votre listing et chercher les adresses mail grâce à l’outil iHunter.
  • Cliquez sur le widget iHunter et obtenez un listing d’adresses mails (intéressant d’ouvrir le listing dans un autre onglet). Si l’auteur de l’article est renseigné, cherchez directement son adresse mail dans le listing proposé par iHunter. Si vous ne la trouvez pas, cherchez la personne responsable de la publication ou le rédacteur en chef.

    Comment faire ?

    iHunter liste les adresses mails comportant les noms et/ou les prénoms des personnes travaillant au sein du Média. Tapez un par un les premiers noms de famille suivi du nom du média sur Google pour trouver la fonction de la personne en question grâce à des résultats Linkedin par exemple.

    Cette méthode est fastidieuse mais permet de toucher directement les bons interlocuteurs lorsque vous les identifiez.

    RAPPEL : L’objectif est de trouver l’adresse mail d’un décideur ou d’un journaliste de la rédaction auteur d’articles sur votre thématique (Email 1), et d’une ou deux adresses mails de standard (Email 2 et 3 : mail contact/info) 3 adresses MAX pour démarcher.
  • Ne pas négliger les comptes messagerie Facebook (qui impliqueront une connexion avec votre profil perso mais qui peut afficher une certaine transparence lors de la démarche). Pour cette opération j’ai effectué 4 démarches via Facebook où les rédactions m’ont répondu dans l’heure pour publier un article (taux de réponse de 100%).
  • Linkedin peut être un très bon moyen de cibler la personne adéquate tout en récupérant ses coordonnées grâce à iHunter.

    Connectez-vous cette fois à Linkedin, taper le nom du média en question, et trouvez le listing des personnes y travaillant. Vous obtenez la possibilité grâce à iHunter de pouvoir récupérer des leads en les cochant (iHunter ne trouve pas forcément les coordonnées de tout le monde car il faut que la personne inscrive son adresse mail dans linkedin, mais très puissant tout de même). Très intéressant pour du démarchage comme pour de la relance.

Une fois que vous trouvez les 2 à 3 adresses mails, il est important de tout de suite créer la personnalisation de votre email. Votre interlocuteur se sentira d’autant plus concerné si la photographie de son travail coïncide avec sa propre vision. C’est pourquoi la personnalisation peut être synthétique mais doit être justement mesurée.

  • Cherchez par la suite le numéro du standard. Tout d’abord chercher via Google en tapant le nom du média et le mot "Annuaire" ou encore "Téléphone". Si vous ne trouvez rien, une technique beaucoup plus facile mais payante que j’utilise est 118 218. Vous les appelez et demandez via un listing de média d’obtenir les numéros des sièges voire des rédactions. La plateforme 118 218 vous demandera l’adresse du siège. Préparez-les en avance lors de votre appel.
  • Complétez le reste des colonnes. Toutefois, si vous ne trouvez ni d’adresses mails, ni de messagerie Facebook, ni de boite contact via le siteweb du média, c’est simplement qu’il ne souhaite pas être contacté, donc à supprimer de vos contacts à démarcher.

Une fois que vous avez renseigné votre base de données, la prochaine étape est primordiale pour convaincre lors de vos démarches.

Etape 3 : Construire des Supports de Contact Efficaces, potentiellement Modifiables (soyez force de personnalisation pour augmenter vos ratios)

Dans cette 3ème étape, nous allons aborder les différents supports que j’ai utilisé pour cette opération de linking :

  • L’email de démarchage
  • Le communiqué de presse
  • L’email de relance
  • Votre discours au téléphone

L’email de démarchage

Il doit susciter rapidement un intérêt. Cela passe dans un premier temps par l’objet de l’email. Il doit comprendre l’essence même de votre étude avec des mots clés forts et permettre à un journaliste ou à une rédaction de facilement retrouver votre email dans ses datas (Exemple : [Etude XXX 2017] - VILLE, 1er au classement...).

Dans mon objet pour cette opération, j’ai à chaque fois personnalisé en fonction de la ville d’implantation pour la Presse Quotidienne Régionale. Cela se réfère directement au travail au préalable effectué sur la base de données. Faciliter la tâche à une rédaction ou un journaliste est plutôt très apprécié, la preuve !

Ci-dessous un de mes emails "TYPE" de démarchage. Les zones Oranges sont celles personnalisables aussi bien pour un démarchage classique (email par email) qu’une démarche massive (avec GMASS). Les zones bleues sont celles que vous devrez modifier en fonction de VOTRE sujet, et de VOTRE site 🙂 .

L'objectif d’un journaliste ou d’une rédaction est systématiquement le même : créer de l’interaction, et en faire le moins possible sur ce type d’opération.

Faites comprendre synthétiquement dans votre approche que votre objectif est de l'aider à atteindre cet objectif 😉 .

Bonjour Mme XXX/à la rédaction [MEDIA],

Tout d’abord, tous mes vœux pour cette nouvelle année, qu'elle vous apporte du plaisir et des expériences riches en émotions !

Si je vous demandais de XXXXX (introduction du sujet sous forme de mystère, ou de question poussant à faire réagir l'interlocuteur. Dans cette opération, nous élaborions un classement, et mettions en avant la position de la ville dans ce classement assez "surprenant" pour la ville en question").

Dans le cadre de nos recherches sur le sujet, nous avons élaboré ce classement afin de XXXX (donner quelques détails sur le pourquoi du comment). L'étude porte sur 20 villes et XXXX.

Par expérience, je sais que ce type de classement a tendance à faire réagir les foules, et c'est bien là l'objectif !

Après le succès de l’étude menée en 2016, ayant créé des interactions fortes autour du sujet, j’ai pensé qu’il était intéressant pour vous d’obtenir les nouveaux résultats complets de notre enquête ainsi que les graphiques élaborés dans le cadre d'un partage auprès de votre audience.

Vous trouverez ainsi notre communiqué de presse via le lien DropBox ci-dessous :

LIEN DROPBOX

L'utilisation des informations est bien entendu entièrement libre, une simple mention vers notre site internet en guide de source est demandée.

• URL du site : NOTRE SITE
• URL de l'article d'origine :
 NOTRE ARTICLE

Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à revenir vers moi par mail ou téléphone,

En vous souhaitant une belle semaine.

Cordialement

Le Communiqué de Presse

Ce support est indispensable. Il doit être court et renforcer l’intérêt de la rédaction pour l’étude en y renseignant des résultats expliqués et personnalisés. Ce support doit faciliter le travail de rédaction de votre interlocuteur. Mettez-vous à sa place et imaginez ce que son audience aimerait lire pour interagir !

Pour cette opération, notre communiqué de presse reprenait quelques données clés du classement, rédigés sous forme de bullet points, ainsi que les éléments visuels partageables (infographie, tableau, etc..)​.

En général, je joins le communiqué de presse directement au mail. Cependant, lorsque je ne peux pas joindre un communiqué de presse (démarche via la boite contact du site ou via Facebook), l’idée est d’intégrer un lien Dropbox sur lequel vous allez placer votre communiqué de presse.

Une personnalisation assez intéressante et de créer un fichier spécialement pour votre interlocuteur en le nommant par le nom du média. Cela renforce la personnalisation, évite également qu’un seul lien soit généré sur DropBox et que l’un de vos interlocuteurs déplace le communiqué sur son bureau et subtilise son accès aux autres membres du lien.

L'Email de relance

Cet email permet de réveiller, d’attirer, et récolter des résultats plutôt surprenants.

Lors de mes démarches, j’observe grâce à l’outil STREAK, les personnes qui avaient consulté mon email. Ainsi, j’ai pu me rendre compte que sur 100 emails envoyés, environ la moitié d’entre eux n’avaient pas été ouverts.

Mon objectif était ici d’atteindre subtilement la totalité des personnes démarchées avec un email de relance, synthétique, démontrant la crédibilité de l’opération.

Ci-dessous l’un de mes emails de relance (les zones surlignées en Orange ou Bleu sont les éléments de personnalisation de la base de données renseignés au préalable + liées à VOTRE opération / Site) :

Mon petit atout pour augmenter mon taux d’ouverture : inclure dans l’objet de ma relance "RE :".

Bonjour Mme XXX/la rédaction XXX,

Je me permets de revenir vers vous afin de savoir si vous avez bien réceptionné mon précédent email concernant notre étude XXXX.

Sachez que XXX est actuellement XXX au classement..

Notre grand classement 2017 a ainsi été déjà relayé par XXX (inclure des médias ayant déjà relayé le sujet pour gagner en crédibilité). 

Cette deuxième édition de notre grand Classement sur XXXX semble faire réagir les foules. Et c'est bien l'objectif !

Vous trouverez notre communiqué de presse via le lien DropBox ci-dessous:

LIEN DROPBOX

Je reste à votre disposition pour échanger plus amplement par téléphone ou par email,

Excellente journée à vous

Votre discours au téléphone

Préparez votre pitch dans le cas où un journaliste vous appelle.

J’ai pu avoir une dizaine de journalistes exprimant tous un intérêt mais voulant approfondir mon communiqué de presse. Il est important de savoir se présenter, savoir expliquer synthétiquement votre business, pourquoi vous lancer ce type d’opération et qu’est-ce que votre opération va pouvoir apporter au journaliste.

  • Sourire au téléphone, ça s’entend ! Donc n’hésitez pas :-).
  • Ecoutez attentivement votre interlocuteur, répondez juste et de manière concise. Par contre, n’oubliez surtout pas de lui demander son nom/prénom, sa fonction, quand potentiellement l’article paraitra, la possibilité de générer un lien de redirection, et de le fidéliser en proposant de lui faire parvenir d’autres opérations de grandes envergures, le tout à renseigner dans votre base de données.
  • Si vous ne pouvez pas répondre, ce qui peut arriver, n’oubliez pas de mettre en place votre répondeur téléphonique vous présentant ainsi que votre fonction. Il sera votre fidèle allié et surtout sa première impression.
  • Chargez-vous de bien enregistrer les numéros des journalistes dans votre téléphone afin que vous puissiez plus aisément répondre par Bonjour Mr/Mme XXX en cas d’appel ou besoin de relance.

Convaincre une rédaction ou des journalistes relève de leur expliquer grâce à un élan de générosité de votre part, qu’ils tiennent le sujet pour toucher plus d’audience, tout en leur "garantissant" une forte crédibilité sur la source d'information. D'où l'importance d'être à l'aise sur votre discours au téléphone !

Une fois tous vos supports prêts, il suffit de démarcher !

Etape 4 : Démarcher sa Base de Données Efficacement !

​A ce stade, vous avez une petite machine de guerre prête à être utilisée, alors allons-y ! Voici le processus exact suivi pour cette opération. Processus en 4 étapes stratégiques destinées à s'alimenter l'une après l'autre pour avoir plus de poids.

La Première Salve (Les Anciens Relais) :

Dans le cas présent, il s'agissait des relais ayant déjà publié notre article de 2016, et donc fortement susceptibles d'être intéressés par l'édition 2017. C'est par eux que nous avons donc commencé, pour obtenir une première base de partage, et donc de "preuve sociale".

  • Envoi un par un avec un Email personnalisé
  • OU via GMASS jusqu’à 50 emails gratuitement envoyés par jour (illimité une fois inscrit), nécessite un bon email incluant la personnalisation effectuée lors de la construction de la base de données (l'outil se connecte à votre database créée sur Google Sheet, et s'en va chercher les données de personnalisation dans votre database. D'où l'intérêt d'avoir bien structuré celle-ci !)
  • Envoi d'un message Via Facebook via les boites contacts pour les contacts dont vous n'avez pas obtenu d'email.
  • Utilisation des boites contacts sur les site webs des médias dont l'email n'est pas en clair.
  • Envoi d'un message via Linkedin pour les journalistes injoignables autrement via les méthodes listées plus haut (jouter directement la personne et lui envoyer un message si besoin très précis)
  • Passer un coup de téléphone via 118 218 (mais coûteux à la longue, donc plus intéressant pour récupérer des liens où la valeur sera directement synonyme de résultats)

La Seconde Salve (Nouveaux Relais PQR + Presse Nationale)

Les moyens de promotion sont les mêmes que ci-dessus (email, Facebook, etc), mais pour la seconde salve, nous avons inclus les contacts presse de régions et villes de toutes les zones citées par notre classement, et non contactées avec la 1ère salve.

Chaque zone citée ayant logiquement un fort potentiel d'intérêt pour notre sujet, le choix de procéder en 2 étapes était simplement lié à l'envie de pouvoir le plus vite possible ajouter dans notre email de contact un minimum de preuve sociale, en incluant déjà les premiers partages potentiels de l'audience numéro 1 (les relais de 2016).

La Troisième Salve (Sites Généralistes)

Une fois les premiers relais obtenus des PQR, nous avons pu en toute légitimité et en toute confiance attaquer des presse nationales et des sites à forte autorité pas forcément liés de manière géographique à notre classement.

C'est à ce stade que nous avons donc commencé à promouvoir notre contenu, soutenu par la preuve sociale des nombreux relais "locaux", auprès de presses nationales, et de sites média généralistes, sites de buzz, etc...

Idem que pour les 2 première salves, nous avons procédé en mixant l'envoi d'email, de messages sur les réseaux sociaux, et autres moyens d'entrer en contact avec les personnes ciblées.

La Relance (sur Chacune des Audiences) :

Une fois l'intégralité de nos cibles contactées, nous avons... recommencé ! Car le succès d'une opération de ce type passe aussi par un peu d'agressivité. Si vous vous arrêtez au premier email, vous n'optimisez pas vos résultats !

  • Email, Facebook, LinkedIn ou directement par téléphone : peu importe le média, l'important est de RELANCER absolument toutes les personnes n'ayant pas répondu à votre premier email. Une bonne opération se joue à 50% sur la relance de personnes n'ayant soit pas reçu, soit pas pris le temps de lire le premier email. 

    Une 2eme relance peut même être effectuée si vous voyez que l'opération porte ses fruits et que vous avez confiance dans le potentiel viral / informatif de votre opération (exemple : vous avez déjà reçus plusieurs GROS relais, vous pouvez donc jouer de ça pour faire une nouvelle relance les mettant en avant pour pousser le contact à passer à l'action).

Etape 5 : Recueillir les résultats, Surveiller son Impact et ne surtout pas Lâcher un Relais ayant Publié sans Lien.

Une fois le travail de démarchage effectué, il faut suivre l'impact. Et comme tous les contacts ne vont pas forcément prendre le temps de vous répondre (en réalité, la plupart ne le font même pas, ils publient sans répondre à l'email de démarchage), c'est à vous de faire une veille pour voir QUI finit par poster votre sujet.

  • Première chose à effectuer, créer une alerte GOOGLE basée sur les mots clés de votre étude, également pour votre nom de domaine. Google vous enverra par Gmail ce qu’il trouve au moment de sa publication.
  • Le deuxième moyen est de chercher classiquement sur Google en tapant les mots-clés de votre étude. Il sera facile de faire remonter tous les liens et de ne pas lâcher un article sans lien de redirection vers votre site.

Nous avons fait ça pendant bien 3 semaines, à vérifier quasiment chaque jour les articles sortant sur les mots clés de notre étude pour détecter les nouveaux articles parus reprenant nos infos, et faisant un lien, ou non, vers la source de tout ça : notre site !​

Si vous avez un lien manquant, ne soyez pas déçu.e, les chances de l'obtenir sont toujours très hautes, il suffit d'aller le demander ! Voici l’email que j’utilise pour les récupérer :

Bonjour Mme XXX/la rédaction XXX,

Comme convenu, suite à une discussion téléphonique avec votre rédaction, je souhaitais savoir si il était possible d'obtenir un lien de redirection via votre article XXXX : TITRE.

En effet, ayant obtenu des liens de redirection auprès de multiples relais de grande qualité tels que XXX ou XXX, j'ai tout simplement pensé qu'il serait possible d'en obtenir un de votre part.

Toutefois, notre rédaction est ravie de pouvoir compter votre relais et soutien parmi nous.

Ci-dessous, le lien de notre article via notre site web NOM DU SITE :

LIEN SITE

Ci-dessous le lien de votre article via votre site web NOM DU SITE CONTACTÉ correspondant à la 2nde édition de notre grande étude sur XXX :

LIEN DE L'ARTICLE AVEC LE LIEN MANQUANT VERS LE VOTRE

En attendant un retour de votre part, je vous remercie d'avance,

Cordialement

Si personne ne répond à cet email, trouver un moyen d’appeler la rédaction ou de joindre le journaliste via Linkedin.

Soyez intrépide, et ne lâchez rien ! 80% du travail a été fait, votre sujet a été relayé, donc l'intérêt EXISTE, et toute personne travaillant dans le web SAIT que citer et linker ses sources est important 😉 . N'ayez donc pas peur de réclamer ce qui vous est "dû" !

Etape 6 : Fidéliser voss Relais (Ils pourront vous servir sur de prochaines opérations !)

Cette étape consiste à se créer une base de données réactive pour de prochaines opérations.

Comment fait-on ?

En remerciant les rédactions et journalistes ayant soutenu votre étude et l’ayant relayée.

Vous pouvez facilement visualiser l’impact de ces relais en cherchant sur l’article en question le nombre de partages Facebook par exemple ou le nombre de lecture. Servez-vous en pour prendre la température et proposer des futures études. Dans la logique, après une opération menée avec succès, il est censé être de plus en plus facile de réactiver ces contacts, sources de relais.

La preuve en est avec notre opération, où les anciens relais nous ont permis directement d'obtenir des partages "faciles" et rapides dès le début, facilitant ainsi par la suite la promotion auprès des "nouveaux" relais potentiels.​ Et où plusieurs de nos "nouveaux" relais nous ont confirmé leur intérêt pour recevoir de futurs articles similaires ! Des contacts déjà pré-qualifiés et qui faciliteront donc nos prochaines opérations d'obtention de backlinks 🙂 .

Etape 7 : Chiffrer votre Opération !

Pas forcément indispensable, après tout chacun est libre d'évaluer le succès de son opération comme bon lui semble, mais comme Kévin est très porté sur le ROI de ses actions, nous avons dès le début décidé d'établir un barème permettant de mesurer la rentabilité de nos opérations ensemble, en attribuant une valeur monétaire à chaque lien obtenu.

Pour cela, j’utilise Majestic pour identifier le "Trust Flow" des sites ayant promu notre article.

En fonction des prix sur le marché liés à la vente de lien de redirection, on obtient un barème sur lequel on peut facilement chiffrer son opération. Egalement intéressant pour surveiller le développement de votre site et améliorer ces ratios !

  • 30€ si moins de 20 de TF
  • 50€ si TF entre 20 et 25
  • 100€ si TF entre 25 et 30
  • 200€ si TF entre 30 et 35
  • 250€ si TF au delà de 36
  • Ce barème est purement subjectif et indicatif, et n'inclut dans le cas présent aucune valeur attribuée à la rareté de certains liens. Et le choix du TF est tout aussi subjectif, et uniquement sélectionné car souvent utilisé à ce jour pour justifier la valorisation d'un lien sur la plupart des plateformes de vente de lien.

    Nous avons validé avec Kevin en amont d'attribuer ces valeurs, et de ne pas chercher à sur-évaluer les liens de certains gros médias pourtant valorisés à 1000€ + afin de garder une certaine simplicité dans l'analyse de cette opération et des prochaines. Libre à vous de changer ces valeurs en fonction de votre expérience / analyse 😉 .

Je vous conseille également tout au long de l'opération d'essayer de suivre le temps passé sur chaque étape, afin de pouvoir calculer un vrai retour sur investissement final, en comparant la valeur obtenue et le coût horaire passé à mener l'opération en question.

Le temps passé sur chaque opération aura tendance à décroître au fur et à mesure que votre expérience grandira et que vos automatismes se mettront en marche, et vous verrez donc en plus, en suivant vos heures de travail, dans quelle mesure vous êtes capable de devenir de plus en plus productif sur ce type de campagne !​

Les résultats obtenus sur cette campagne de netlinking : 

  • ​1,5 mois de travail (de la sélection du sujet à l'analyse finale)
  • 128 médias ou sites web spécialisés démarchés
  • 60 relais obtenus, dont 53 en DO-FOLLOW
  • Sur ces 53 relais DO-FOLLOW, 14 sont issus de reprises, et non pas de contacts directs avec les rédaction (l'effet vertueux de la presse !).
  • Valeur estimée : 10 000+ EUROS !

Pour conclure cette méthodologie, et après avoir désormais mené quelques opérations de ce type avec Kévin, mon principal conseil serait qu'une bonne campagne se travaille en amont. Et que plus vous travaillerez sur votre sujet, votre listing et vos outils, plus la campagne se déroulera facilement, rapidement, et avec succès !

Conclusion (by Kévin)

​Tu es toujours là ? Félicitations 🙂 !

Parce que cet article est encore une fois bien chargé en informations en tout genre, et je sais que le travail qu'implique ce genre d'opération peut décourager plus d'un éditeur de site !

Mais ce n'est pas grave, car ceux qui s'accrocheront, et appliqueront à la lettre les conseils de Manu obtiendront des résultats à la hauteur de leur travail, et c'est bien ça l'important à mes yeux !

Je suis personnellement très satisfait des résultats obtenus sur cette campagne d'outreach. Ce n'est pas la première sur laquelle je travaille avec Manu, mais c'est à ce jour sans aucun doute la plus complexe et complète en termes de travail mené avant, pendant et après !

Et je suis surtout persuadé, après avoir travaillé sur plusieurs niches n'ayant absolument rien à voir les unes avec les autres, et sur des opérations similaires à partir de sujet très variés, et poussés auprès d'audience toutes aussi variées, que le succès de toute opération d'obtention de lien ne repose finalement que sur 3 éléments :

  1. ​Disposer d'un site de QUALITÉ, aussi bien en termes de contenu que de design. 
    (C'est là que je t'invite à regarder les sites clés en main que je propose 🙂 )
  2. Savoir suivre et appliquer une méthodologie précise. Et ça tombe bien, elle est livrée toute chaude dans cet article. Il en existe plusieurs autres, pour mener différent type d'opération d'outreach, mais tu en as désormais au moins une bien bien détaillée sous la main !
  3. Etre patient, et travailleur. Car un éditeur de site qui veut des liens de qualité doit aujourd'hui être prêt à travailler pour les obtenir. Et si tu arrives à prendre du plaisir dans ce travail, alors tu es déjà bien en avance sur tous tes concurrents 🙂 .

Merci pour le temps consacré à lire cette étude de cas, et à très vite !

flèche bas

Si tu as appris quelque chose en lisant cet article, et que tu penses que quelqu'un dans ton entourage pourrait en faire autant : PARTAGE-LE 🙂 ! Merci !

Click Here to Leave a Comment Below 12 comments