36

Mon Bilan pour 2015. Mes envies pour 2016.

Il y a 1 an, je publiais mon premier rapport d’activité sur ce blog, tout juste après mon départ des Philippines.

Quelques jours après, je postais mes plans pour 2015. Et la première chose à dire sur ces objectifs, c’est que je n’ai absolument PAS suivi ce que je m’étais fixé de faire.

Est-ce que ça a été une mauvaise année pour autant ? Absolument pas.

2015 a été un véritable roller coaster d’émotions, de rencontres, d’opportunités, de succès, d’échecs, de leçons, de déceptions, de découvertes…

A dire vrai, 2015 a été une année fatigante tellement elle a été riche. Mais pour rien au monde je n’enlèverais un seul des moments vécus l’an passé.

Dans ce nouveau rapport, je vais partager en détails avec vous ce qu’il s’est passé en 2015, et quels sont les objectifs que je me fixe en 2016, cette fois avec la bonne intention de les atteindre.

[no_toc]

2015 – Le Bilan

Les chiffres de 2015

Je sais que vous aimez les chiffres, alors commençons par mettre ça sur la table.

2015 s’est terminée avec un chiffre d’affaire de 45 160,23€. Soit une moyenne de 3 763,35€ par mois.

Plusieurs sources de 2014 ont disparues, et le résultat de 2015 repose donc principalement sur les 3 activités suivantes :

  • L’affiliation
  • La vente de produits numériques
  • Le consulting

Mon meilleur mois fut celui de Septembre (5 705€), et le pire mois fut celui d’Août avec un plafond à 2 298€.

Evolution revenus 2015En 2014, mes revenus hors salaire (j’étais encore employé à l’époque) avaient atteint 33 500€. La croissance est donc notable (+34%), mais elles auraient pu être bien plus forte sans le coup de mou survenu entre Mars et Août.

C’est durant cette période que mon plus gros partenariat en affiliation s’est doucement mais sûrement cassé la figure, avec en apothéose la fermeture définitive de la plateforme en question. Ajoutez à cela un bannissement de mes sites pharma par Bluehost puis un hacking chez SiteGround, et vous avez la photo complète d’une période catastrophe 🙂 .

Une période mouvementée donc, mais qui a eu le mérite de me rappeler que rien n’est jamais gagné, et qu’il est important de ne pas être dépendant d’une seule source de revenu pour assurer la pérennité de son activité.

Les projets clés de 2015

J’en ai retenu 3.

3 projets qui ont marqué mon année, par leur « nouveauté », ou leur impact sur mon activité.

L’étude de cas Pourmonchien.fr

Avec cette étude de cas, j’avais envie de jouer la transparence totale sur l’un de mes projets. Car rien ne vaut le concret, et qu’il me semblait important de vous montrer comment appliquer mes conseils sur un exemple précis.

Sauf que tout ne s’est pas passé comme prévu. Et 1 an après, cette étude de cas est pour moi un semi-échec.

Un semi-échec qui s’explique par diverses raisons :

  • Un choix de monétisation pas adapté (Amazon, mouais…)
  • De gros soucis d’hébergement qui ont fortement impacté l’uptime de mon site pendant de long mois…
  • Un délaissement du site par manque d’envie…

Le meilleur moyen d’illustrer ce semi-échec ? Une capture d’écran de la courbe de trafic du site !

Après plusieurs mois de croissance, le site a connu de longs mois d’agonie, avant de finalement repartir à la hausse en Novembre. C’est à cette date que j’ai finalement réglé tous mes soucis d’hébergement, et relancé quelques opérations de production de contenu et référencement du site.

trafic pourmonchien
Forcément, qui dit trafic en berne, dit revenus décevants.

En 1 an, je n’ai jamais réussi à dépasser les 50€ de revenus mensuels sur ce site. La faute à un choix de monétisation pas adapté. Le pari de la vente d’accessoires via Amazon n’étant absolument pas rémunérateur à moins d’avoir un très gros volume de transactions chaque mois…

Pour vous donner une idée, la commission moyenne Amazon pour chaque vente générée par le site est inférieure à 1€…

En se basant sur un taux de clic à 5% et une conversion moyenne sur clics de 2%, je vous laisse faire le calcul. Il faudrait un trafic bien supérieur à celui actuel pour espérer s’approcher des 500€ de revenus mensuels que je m’étais fixé au lancement de l’étude de cas !

Jusque là, ça sonne comme un échec TOTAL, vous ne trouvez pas ?

Bon, la raison pour laquelle je ne parle que d’un SEMI-échec, c’est qu’en dehors du site, il s’est en réalité passé des choses totalement inattendues. Car si le site n’a pas décollé, la page Facebook liée a elle explosé !

evolution fans facebook pourmonchien

Lancée (sérieusement) courant Juin, date de l’arrivée de Guillaume au sein de mon équipe, la page a depuis attiré plus de 11 000 nouveaux fans. Mais le plus intéressant dans cette croissance, c’est qu’elle est à 90% organique !

Grâce à une activité soutenue sur la page (Merci Guillaume pour le boulot effectué depuis le début) et des investissements limités (mais optimisés), ces 11 000 fans ont été recrutés pour un budget total inférieur à 150€, le tout en maintenant un taux d’engagement compris entre 15 et 20%, ce qui est assez exceptionnel sur Facebook.

Une belle réussite donc, qui a d’ailleurs attiré l’oeil des annonceurs, puisqu’en Janvier nous participerons à notre premier événement en tant qu’invité par une marque de nourriture pour chiens.

L’objectif en 2016 sera la croissance (100 000 fans), mais aussi bien entendu de monétiser cette nouvelle audience.

Un beau challenge, très neuf pour moi, mais qui sera forcément intéressant. Nous réfléchissons notamment à l’opportunité de sponsoriser certains posts ou de lancer notre propre produit. Toutes les idées seront étudiées, et d’ailleurs si vous en avez, n’hésitez pas à me les envoyer 🙂 .

Des idées, des pistes, mais rien de concret pour l’instant, je vous en dirai plus au cours des mois qui viennent au fur et à mesure que nous avancerons sur ces projets.

Le lancement de l’aKadémie

Le 2nd gros projet de 2015, c’était bien évidemment le lancement de ma formation à la création de sites de niche.

Ce projet a mis longtemps à se dessiner. Un mix d’appréhension (quelle pression de lancer quelque chose de ce style) et de manque d’organisation. Mais l’aKadémie a finalement bien vu le jour en fin d’année !

aKademie Kjourdan

Son lancement a été précédé d’une formation gratuite en 3 étapes qui a connu un joli succès (230 inscrits). Puis l’ouverture officielle a eu lieu dans la foulée.

L’aKadémie compte à ce jour une dizaine d’élèves, qui approchent doucement mais sûrement des derniers modules (promis ils arrivent, je m’y remets dès que j’ai fini ce rapport !!).

Comme prévu, mais pas tant anticipé que ça, le lancement et la création d’une formation sont un très gros travail, en même temps qu’une excellente expérience.

J’y ai appris beaucoup de choses sur le processus de lancement d’un produit, mais ai surtout eu le plaisir de faire la connaissance « d’élèves » très intéressants qui m’apportent la conviction que j’ai eu raison d’ouvrir cette formation pour accompagner ceux qui le veulent à se lancer dans la création de sites de niche.

L’objectif en 2016 sera d’ouvrir plus fréquemment les inscriptions, mais aussi de décliner la formation actuelle en plusieurs modules pour ceux qui ne souhaitent pas se lancer dans une formation complète et voudraient se concentrer sur un problème en particulier. On en reparle dans les projections 2016 plus bas !

Les nouveaux sites

En 2015, je m’étais fixé de lancer BEAUCOUP de sites.

Je ne l’ai pas fait.

En fait, j’ai même fait tout l’inverse, j’ai réduit drastiquement le nombre de sites en gestion, pour me concentrer sur ceux qui avaient un vrai potentiel. Un choix déterminant, puisqu’il m’a permis de sortir un peu la tête de l’eau et de me reconcentrer / remotiver sur plusieurs de ces sites laissés à l’abandon par manque de temps et l’envie de « tout faire ».

J’ai tout de même lancé quelques nouvelles choses. En fait, pas vraiment lancé. Pour la première fois, en 2015, j’ai acheté des sites !

  • 7 sites monétisés via Adsense, achetés pour y faire des tests et avec l’intention de les revendre à moyen terme une fois mes apprentissages et quelques optimisations apportées. Pas de stats à fournir à ce jour, les sites sont tous en stand-by en attendant de m’y pencher.
  • 1 site dans la niche électronique, monétisé via Amazon, mais sur des produits bien plus rémunérateurs que les accessoires pour chien. J’ai déjà procédé à plusieurs optimisations sur ce site m’ayant permis en 2,5 mois d’amortir 26% de mon investissement. Le mois de décembre a fortement contribué à cela, et il va falloir attendre les chiffres de Janvier pour voir si la tendance est réellement à la hausse. Mais je compte amortir 100% du site d’ici Juillet, soit en 9,5 mois, ce qui serait un beau résultat compte tenu que j’ai acheté le site 20X sa valeur « mensuelle » à l’époque. Puis pourquoi pas le revendre selon mes priorités du moment.

amortissement site

Des expériences nouvelles ici aussi donc, puisque jusqu’à présent j’avais moi-même créé tous mes sites. Mais je dois avouer que le jeu d’optimisation / amortissement d’un investissement est également très enrichissant et qu’il m’a pas mal apporté au niveau réflexion stratégique.

Les « galères » de 2015

Mais je vous l’ai dit, 2015 n’a pas été que positive. Elle a eu son lot de galères, échecs, doutes et autres choses plus négatives. Voici les plus marquantes (et les plus.. professionnelles 😀 ).

La fin de mon podcast

Il n’aura pas duré très longtemps, 6 ou 7 épisodes avant d’abandonner…

Pas par manque de motivation (quoi que…), mais surtout par manque de conviction. Je n’ai pas trouvé dans ce média un moyen de passer les idées que j’avais envie de transmettre. J’ai réfléchi à plusieurs formats tout au long de l’année, sans pour autant trouver quelque chose qui me plaise assez pour remettre le couvert.

Est-ce que ça changera en 2016 ? Pas sûr…

J’aime toujours l’idée d’inviter des personnes ayant réussi sur mon blog pour qu’elles puissent vous parler de LEURS aventures, et il y en aura du coup peut-être quelques unes dans les mois qui viennent, mais pas de façon régulière, et donc pas sous la forme d’un « podcast ».

Le podcast est un véritable métier, et d’autres personnes comme Xavier, qui fut mon tout premier invité, et a depuis connu un très joli succès avec Parlons Web (que je vous recommande vivement d’écouter pour découvrir de jolies histoires) ont bien plus la « fibre » pour cela. Il faut le reconnaître !

L’échec LaunchFeed

Ce projet de startup était clairement un objectif majeur en 2015…

J’avais pris le temps de vous en parler un peu au sein de quelques articles, puis tout est devenu assez calme au moment où nous (mes 2 associés et moi) avons traversé quelques tempêtes. Tempêtes qui ont fini par nous couler, malgré les nombreuses tentatives de se remettre à flot.

Incompréhensions, approches stratégiques différentes, erreurs décisionnelles, et voilà une nouvelle fois une belle aventure qui s’achève par un échec. Mon 2eme personnel au niveau création de société, et un paquet de nouvelles leçons apprises, pas toujours en douceur 🙂 .

Mon bannissement de BlueHost

Je vous souhaite de ne jamais vous réveiller avec ce genre d’emails vous informant que votre compte a été banni et que tous vos sites sont par conséquent inaccessibles en attendant que vous preniez les mesures nécessaires pour « revenir dans le droit chemin ».

suspension bluehost

En cause ?

1 site ne répondant pas aux critères d’hébergement de Bluehost.

1 site, puis 2, puis 3, et au final, la quasi totalité de mes sites se sont retrouvés « hors la loi » chez Bluehost dont les conditions générales excluent désormais tous les sites touchant au porno, casino, à la pharma, etc…

Résultat, une migration en urgence chez SiteGround, mais tout de même plusieurs jours de perdus dans l’affaire.

Le hacking de mes sites chez SiteGround

SiteGround s’annonçait comme un franc succès. Service client génial, migration rapide, coût inférieur à celui de Bluehost…

Oui mais…

Moins de 2 mois après ma migration, la totalité de mes sites ont été hackés. Je tiens à préciser que ce n’est pas la faute de SiteGround, mais entièrement la mienne. La faille venant de sites non mis à jour.

Toujours est-il que sur ce coup, SiteGround n’a pas pu faire grand chose, et j’ai donc fini par migrer à nouveau tous mes sites, cette fois vers un hébergement privé. Plus cher, mais plus sécurisé.

Je tiens au passage à remercier les quelques lecteurs qui se sont manifestés à l’époque pour me filer un coup de main. Notamment Yannick de Kera Media et Bastien qui ont tous les 2 passé pas mal de temps à nettoyer et migrer mes sites pour que tout revienne à la normale.

La fermeture de HealthTrader

Dans la série des galères de 2015, la fermeture complète d’une partie des sites du réseau HealthTrader a sans doute été l’une des plus importante !

Imaginez que du jour au lendemain que 80% de vos sites passent de plusieurs dizaines d’euros par jour à zéro. C’est exactement ce qu’il s’est passé pour moi…

Un bon coup de stress, qui s’est finalement transformé en la plus gross opportunité de l’année, puisque de cette fermeture est née mon « nouveau » partenariat avec la nouvelle lancée plateforme Treated.

Et après plusieurs mois de résultats moroses qui avaient vu mes revenus chuter avec HealthTrader, sans jamais réussir à obtenir d’explications concrètes à la raison de cette chute brutale, le passage chez Treated a été un véritable bol d’air pour mon activité pharma puisque d’un mois à l’autre mes revenus en tant qu’affilié ont été multipliés par 3 à traffic égal !

Comme quoi, certaines catastrophes peuvent en réalité s’avérer être d’exceptionnelles opportunités de « changer » !

La saisie de 2 de mes NDD

Là par contre, rien à faire.

Quand on vous contacte un jour pour vous informer que 2 de vos NDD « violent le copyright » de quelqu’un, vous n’avez pas le choix : il faut céder…

saisie de domaine

C’est la mésaventure qu’il m’est arrivée il y a quelques mois. J’ai été contacté par un laboratoire (produisant l’un des traitements proposés sur 2 de mes sites), me demandant de leur céder 2 de mes sites dont le nom de domaine utilisaient le nom du produit. Copyright Infringement !

Sauf que ces 2 sites me rapportaient quand même la modeste somme de 1000+ euros par mois, et que leur perte étaient donc un coup assez dur pour moi !

Si cette mésaventure vous arrive, voici mes conseils pour vous en sortir du mieux possible :

  • Répondez rapidement par la positive à l’email reçu afin d’informer le plaignant que vous êtes prêt à céder le nom de domaine
  • Donnez une (bonne) excuse pour retarder la cession du nom de domaine (pour ma part j’ai utilisé mon histoire de hacking)
  • Si réponse positive, procédez immédiatement à une redirection 301 de votre domaine ciblé vers un nouveau site (ou une page d’un site similaire) pour transmettre le jus de celui-ci à votre autre page peut-être moins bien rankée.
  • Laissez passer le temps… Le plaignant finira par revenir vers vous, et pas forcément à 30 jours pile 🙂
  • Une fois le rappel reçu, procédez rapidement à la cession pour éviter toutes poursuites…

Ca ne sauvera pas votre domaine, mais en 1 mois, cela m’a permis de consolider assez la page rédigée sur le produit en question pour qu’elle tienne en 1ere page une fois la 301 perdue lors de la cession.

Et pour ceux qui se disent que j’aurais pu demander un dédommagement pour la cession, sachez que j’y ai pensé… Mais ayant eu exactement le même souci avec cette même société il y a 2 ans, il s’avère qu’ils préfèrent payer les 1 500 € de déclenchement d’une procédure de saisie que 500€ de compensation… Merci les milliards de l’industrie pharmaceutique !

Des difficultés d’organisation à tout va !

On fini cette partie moins positive par un regard sans concession sur un aspect plus… personnel de mes résultats de 2015.

Car au delà de l’aspect financier et des tâches effectuées, il me semble important d’être capable d’aussi se regarder soi-même dans le miroir et juger ses propres performances.

Et pour ma part, je dois reconnaître que 2015 n’a pas été une année facile sur pleins de points :

L’organisation :

Mon choix de voyager en continu tout au long de 2015 (une quinzaine de destinations visitées), avec 1 mois (ou moins) passé par endroit ne m’a pas vraiment aidé à trouver un rythme de travail très correct.

J’ai souvent perdu du temps (entre les transports, les phases d’adaptation, les endroits « mal » équipés, etc) et surtout jamais réussi à m’imposer une sorte de routine stable pour me sentir à l’aise dans ma façon de bosser au quotidien.

C’est notamment ce qui m’a amené à suspendre la publication d’articles sur ce blog ces 3-4 derniers mois afin de me concentrer sur la production de l’aKadémie. L’organisation, clairement donc une chose à améliorer en 2016.

La motivation :

Quand j’ai démarré, on me disait que le plus dur était d’atteindre 1000€, et qu’en suite il n’y avait pas de limites. Aujourd’hui, je peux vous dire qu’il me paraît plus dur de passer de 3 000€ par mois à 10 000 € que de 0 à 1 000€.

Pourquoi ? Car l’envie, la faim, la rage de réussir ont tendance à diminuer à force que vous « comblez vos besoins ». Avez-vous besoin de 1 000€ par mois pour quitter un job, payer un loyer, vivre ? OUI. Avez-vous besoin de plus de 3 000€ par mois ? Pas forcément…

Et cette année, j’ai ainsi réalisé que j’avais plus de mal à trouver l’envie au fond de moi de me donner à fond pour aller chercher plus d’argent, car j’ai été confronté à l’absence d’un besoin réel de cet argent en question.

Et tout ça nous amène au 3eme point…

La question du « sens » :

La question existentielle de l’année.

Je n’ai pas encore 30 ans, il me reste 3 ans, mais cette année, certaines rencontres ont eu un gros impact sur ma façon de penser, d’agir, voir mon avenir. Et je me pose de plus en plus la question du « sens » de ce que je fais au quotidien.

Je pourrais écrire un article de 5 000 mots sur le sujet (peut-être un autre jour), mais en résumé, j’ai parfois eu la sensation en 2015 de travailler sur des projets qui manquaient quelque peu de sens pour moi, et qui ne m’apportaient pas une satisfaction personnelle autre que financière.

En 2016, j’aimerais donc me pencher sur cette réflexion, et commencer à orienter certains de mes choix non plus en fonction de l’argent à gagner, mais bien du « bonheur » à trouver dans la réalisation même de l’activité. Vous me suivez toujours ? 🙂

Conclusion pour 2015

Si 2014 avait été l’année du « lancement », 2015 s’est avérée être une sorte d’année de maturité. Pas forcément au niveau de mon activité, qui bien qu’elle ait progressé, n’a pas non plus franchi des paliers extraordinaires, mais plutôt au niveau humain.

Cette seconde année de travail en solo, cette année de voyages, de joies et de galères, m’a fait grandir bien plus que je l’aurais imaginé. Et m’a forcé à ouvrir les yeux sur de nombreux aspects de mon activité (et de ma petite vie).

En regardant 2015 avec un peu de recul, j’ai aussi envie de vous faire passer le message que RIEN n’est jamais gagné. Vous le voyez, en étant parfaitement objectif, 2015 a été plus remplie de galères que de vraies réussites.

Mais le fait est qu’en fin d’année, mes revenus sont en croissance, mes connaissances sont plus poussées, et j’ai certainement appris énormément de choses sur moi-même dans l’aventure.

Alors quelles que soient les galères que vous rencontrez, n’oubliez jamais que celles-ci ne sont que passagères. Et que tôt ou tard, la douleur ou la gêne qu’elles génèrent s’estompera, et sera remplacée par autre chose. Si vous abandonnez par contre, c’est définitif…

Alors ne lâchez rien !

2016 – Projets et Objectifs

Parlons maintenant des objectifs pour 2016.

Il ne vont pas être « nombreux », car contrairement à 2015, je n’ai pas envie de me lancer dans 25 choses que je n’accomplirai pas, mais plutôt de me concentrer sur quelques projets ayant du potentiel, 1 projet test, et de passer un pourcentage de mon temps à explorer des opportunités différentes de celles sur lesquelles je planche aujourd’hui.

Vous l’aurez compris, des opportunités qui me permettraient de trouver un peu plus de SENS à ce que je fais 🙂 .

J’ai divisé mes objectifs en 4 parties :

  • La partie sites de niches
  • La partie blog
  • La partie test (quoi comme test, je vous dis tout plus bas)
  • La partie « exploration »

Les sites de niches en 2016

Tout ne va pas changer du jour au lendemain. Certains de mes sites ont beau commencer à me « fatiguer », je n’ai pas prévu de tout arrêter de si tôt.

Après tout, ces sites sont mon gagne-pain, et je compte bien utiliser la sécurité apportée par leurs revenus pour « financer » mes autres « idées ». Mais en 2016, je n’ai donc pas prévu de lancer de nouveau site de niche. Uniquement de me concentrer sur les suivants :

Le site pourmonchien.fr

Je vous en parlais plus haut, la page Facebook liée à ce site cartonne, et je prévois donc en 2016 de poursuivre mes tests sur ce réseau. L’objectif est ambitieux : 100 000 fans, et surtout trouver un modèle de monétisation.

Le site bénéficiera peut-être de ce travail, et je prévois de plancher notamment sur le lancement d’une formation sur celui-ci, mais le gros du travail sera sans nul doute sur la page Facebook plus que sur le site lui-même.

1 site de niche électronique France 

J’ai acheté ce site il y a 3 mois, et à ce jour quasiment 30% de mon investissement a été amorti. Monétisé avec Amazon, j’utilise ce site pour mener des tests de conversion, et atteindre la rentabilité le plus vite possible.

Je ne sais pas encore si je le garderai ou si je le revendrai au cours de l’année, la question se posera d’ici 6 mois une fois le point zéro atteint et une analyse plus poussée du ratio investissement nécessaire / potentiel.

2 sites pharma France

Au cours de 2015, j’ai « fermé » la quasi totalité de mes sites pharma pour n’en garder que 4. 2 dont je vous parle juste en dessous, et 2 avec un rôle un peu spécial.

Le premier est un site sur lequel j’ai décidé de regrouper en fait tout ce que j’avais créé jusqu’à présent. 1 seul site donc, pour un travail plus focalisé, et des tests notamment en linkbuilding bien plus intéressants à mener.

Le second est mon tout premier site de niche, lancé en 2012, qui a donc une certaine valeur sentimentale, mais qui je pense est à son maximum en termes de ce que je peux (veux) faire à ce jour.

Mon objectif en 2016 sera de maximiser les revenus de ces sites (Objectif 5 000+ € par mois de revenus passifs) via diverses optimisations au niveau de la conversion et du SEO avant peut-être d’envisager une revente pour me sortir du domaine pharmaceutique. Un domaine rémunérateur, mais qui ne correspond plus vraiment aujourd’hui à mes « valeurs »…

2 sites pharma à l’étranger

2 sites qui seront très peu touchés cette année. Leur potentiel de monétisation est assez faible à ce jour (la faute à pas de partenaires locaux fiables), et cela malgré un trafic très intéressant notamment sur l’un d’entre eux.

Je n’ai pas prévu de les bosser plus que ça, mais je resterai ouvert aux opportunités me permettant de les monétiser un minimum, et à terme, pourquoi pas, comme pour les sites FR de les revendre.

Quelques sites Adsense

6-7 sites achetés sous forme de pack il y a quelques semaines afin d’y mener quelques expérimentations avec Adsense. Ici aussi, l’objectif sera rapidement la revente du pack une fois ceux-ci rentabilisés et optimisés.

Une année sous le signe de l’optimisation, et pour certains, de la revente donc !

Kjourdan.com en 2016

Le blog devrait être lui bien plus animé (comprenez plus qu’en 2015 !).

Au niveau contenu

Après 3-4 mois de silence durant lesquels j’ai cherché à me concentrer sur la production de ma formation, en 2016 j’ai envie d’être plus présent. Mais pas n’importe comment !

En 2015, j’ai beaucoup expérimenté. Des études de cas, des messages plus perso, des interviews…

En 2016, je vais chercher à me focaliser sur ce qui me plaît, mais aussi sur de l’utile pour VOUS. Moins de blabla donc (même si je compte bien conserver sur ce blog un espace d’expression pas forcément lié à mon travail mais aussi à mon expérience / ressenti personnel), et plus d’articles concrets.

Je ne pense pas continuer à publier des rapports mensuels finalement un peu vides de sens. Si ces rapports m’ont servi à me motiver (et à motiver certains d’entre vous) au début, je trouve aujourd’hui qu’ils n’apportent plus grand chose d’autre qu’une certaine forme de voyeurisme ou de show-off.

Je préfère donc dépenser mon énergie à publier non pas des chiffres démontrant ma capacité à gagner ma vie sur Internet, mais plus de contenu qui vous aiderait à en faire de même.

Du contenu plus réfléchi donc, basé sur de l’analyse de mots clés (pour augmenter le traffic), mais aussi sur des besoins réels identifiés notamment via mes enquêtes de ces derniers mois et les échanges avec mes « élèves ».

Il est possible que je fasse tout de même intervenir quelques personnes de l’extérieur pour qu’elles vous parlent de leurs projets, de leurs tests, etc… Mais uniquement sur des problématiques très précises, et toujours avec l’objectif de vous transmettre un vrai savoir que vous puissiez utiliser à votre tour pour développer votre activité.

Au niveau formation

En 2015, la grande nouveauté, c’était l’aKadémie.

En 2016, l’objectif sera d’accueillir plus de personnes au sein de cette formation, mais aussi de la décliner. Je m’explique.

Quand j’ai lancé la formation, j’avais en tête de fournir ce qu’il se fait de meilleur en termes d’accompagnement de quelqu’un de peu (ou pas) expérimenté dans la création d’un site de niche.

Une formation permettant à n’importe qui de démarrer de zéro, et en 10 semaines, d’acquérir un savoir suffisamment poussé pour être capable de monter un réseau de sites et de gagner de l’argent avec.

Au cours de mes formations, j’ai réalisé que tout le monde n’avait pas besoin de démarrer à zéro. Et que vendre une formation de 10 modules à 500€ n’était pas forcément une approche pertinente face à une audience qui en réalité a souvent une certaine expérience dans le domaine.

as tu deja un site internet

Et pour apporter une vraie valeur à ces 80% de personnes ayant déjà un ou plusieurs sites, il faut que je propose des formations plus spécifiques, en réponse à des besoins plus précis que « lancer un site de niche de A à Z ».

En 2016, ce sera donc l’une de mes missions principales. Répondre à des besoins plus spécifiques. Et pour ça, j’ai prévu de lancer 4 formations plus techniques, et plus avancées et surtout plus « focalisées » que l’aKadémie originale :

  • Analyse de marché 101 : une formation 100% focalisée sur l’étape cruciale du lancement d’un site, l’analyse et la sélection d’une niche et de mots clés à fort potentiel, pour aider tous ceux qui ne savent pas comment se lancer et comment choisir niche et mots clés à s’en sortir. Cliquez ici pour vous pré-inscrire à cette formation.
  • Rédaction 101 : une formation dédiée à ceux qui ont du mal à produire un contenu de qualité, qui engage les lecteurs et les pousse à passer à l’action. Sélection des thèmes, structure des contenus, techniques de persuasion, sous-traitance, nous couvrirons tous les sujets essentiels pour acquérir un vrai savoir-faire en termes de production de contenu. Cliquez ici pour vous pré-inscrire à cette formation.
  • SmartLinking : c’est toujours votre sujet préféré, et c’est bien compréhensible ! J’ai appelé cette formation SmartLinking (et non pas SEO ou Linkbuilding) car aujourd’hui, obtenir des liens requiert autant d’intelligence que de débrouillardise. Et si vous cherchez à maîtriser l’art d’obtenir des liens de qualité dans n’importe quelle niche que ce soit (même la pharma 😉 ), alors vous devriez aimer le contenu de cette formation. Cliquez ici pour vous pré-inscrire à cette formation.
  • Valorisation Optimale : choix du modèle de monétisation, lancement de produit, optimisation de la conversion sur un site, voici 3 sujets parmi d’autres que j’aborderai dans cette formation. Elles sera riche en étude de cas notamment tirées de mes tests d’optimisation sur les sites Amazon et Adsense achetés l’an passé, ainsi que mon expérience en lancement de produit. Si vous avez un site mais ne gagnez pas d’argent avec, c’est donc ici que ça va se passer. Cliquez ici pour vous pré-inscrire à cette formation.

4 formations, pour répondre à 4 problématiques majeures chez tout éditeur de site.

Ces formations seront disponibles dans les mois qui viennent, et ceux que ça intéressent peuvent dès aujourd’hui réserver leur spot (sans aucun frais) ci-dessus pour être avertis le jour du lancement.

Pour ceux qui cherchent tout de même une formation « complète », l’aKadémie restera bien entendu disponible.

Le test de 2016

En 2016, le « gros » test, sera de me lancer avec un partenaire sur Amazon FBA.

amazon_fba

Cela fait plusieurs mois que nous étudions l’idée de tester quelque chose, notamment afin de comparer cette activité avec celle des sites de niche en termes de rentabilité, et le lancement d’un premier produit approche à grand pas.

Contrairement à mes tests sur les sites de niche, je ne vais pas tout de suite commencer à vous en parler, car c’est un domaine tout neuf pour moi, et il convient déjà de voir ce que ça donne. J’ai n’ai à ce jour aucune légitimité à vous parler de ce domaine, car j’apprends en même temps que j’avance 🙂 .

Mais en fonction du développement, je prévois d’ouvrir cette thématique sur le blog pour partager avec vous le fruit de nos expériences (positives ou négatives). J’ai déjà également quelques personnes en tête susceptibles d’être d’excellents intervenants sur le sujet le cas échéant.

Un test donc, encore au stade de l’analyse de marché, et dont je vous reparlerai sûrement d’ici quelques semaines !

Les réflexions / recherches de 2016

Des sites de niche. 1 blog. Et 1 test à mener. Mais l’année 2016 ne serait pas si différente de l’année 2015 si je ne vous parlais pas de cette mission de réflexion / recherche que je souhaite entreprendre pour les mois à venir.

Je vous l’ai dis, 2015 a aussi été une année riche en introspection. Une année où certains événements m’ont poussé à réfléchir sur le sens de mes activités, où certaines personnes m’ont ouvert les yeux sur des besoins, des envies, pas forcément très présentes jusqu’à présent.

Je tire beaucoup de positif de toutes ces questions nouvelles qui je le sais font grandir un homme. Mais elles ne sont utiles qu’à partir du moment où on accepte de les considérer, et de prendre le temps d’y réfléchir, de rechercher des éléments de réponses à celles-ci.

C’est donc un objectif majeur pour moi en 2016.

Toutes ces réflexions, je ne les partagerai peut-être pas sur ce blog. Après tout, nous sommes ici pour parler webmarketing, SEO, affiliation, etc… Mais sachez que même si non exposées, elles auront sûrement un impact sur ma façon de poursuivre les activités qui m’occupent aujourd’hui.

Qu’elles me mènent à l’arrêt de certaines choses (revente de certains sites comme j’en parlais plus haut), ou au lancement de nouvelles idées, 2016 s’annonce pour moi comme l’année du changement.

Lancement, Maturité, Changement. Un cycle normal en fait, non ? 🙂

Et vous ?

On approche des 5 000 mots, et je crois qu’il est temps de clôturer ce rapport 2015 qui s’est en fait étalé bien plus que je ne le prévoyais ! Mais avant de vous dire à très vite, je me dois de vous poser la question :

Et vous ? Quelles ont été vos leçons de 2015, et quels sont vos objectifs de 2016 ?

Allez-y, postez moi vos réponses, de 500 à 5 000 mots je les lirai toutes avec plaisir, et je vous dis à très vite pour de nouveaux articles sur le blog !

Click Here to Leave a Comment Below 36 comments