20

L’email qui m’a permis d’obtenir 20% de taux de réponse + des backlink (attention, un peu brutal)

Obtenir des backlink avec une page ressource

Il y a quelques mois, j’avais partagé avec vous une stratégie d’obtention de liens retour appelée “technique de la page ressources”. Le principe étant on ne peut plus simple :

  • Créer une page “Ressources”
  • Y lister un certain nombre de sites dans votre thématiques
  • Contacter ces sites pour les informer de leur présence sur cette page et leur demander un lien retour (voire plus).

Mais comme la théorie ne fait pas vraiment vendre, j’ai décidé de partager avec vous aujourd’hui les résultats exacts obtenus en appliquant cette stratégie sur le site de notre étude de cas publique

Dans l’article du jour, vous allez donc découvrir :

  • Comment j’ai créé une page ressources avec plus de 400 sites pouvant potentiellement m’obtenir un lien retour
  • Les résultats de ma première salve d’emails et les bonnes surprises qui l’ont accompagnée
  • L’email (un peu brutal c’est vrai) qui m’a permis d’obtenir 20% de taux de réponse et une 20aine de backlink supplémentaires 
  • Mes conclusions sur ce test, et les résultats globaux

Créer une page ressource

Ce n’est pas la partie la plus compliquée, mais c’est clairement celle qui m’a pris le plus de temps. Avec le recul, je pense que j’aurais pu m’y prendre autrement en mettant un peu d’argent sur la table, mais démarrons par ce que j’ai réellement fait, et on finira avec les idées pour améliorer ça pour la prochaine fois.

1. Trouver une idée de « ressource »

L’objectif de ma page ressource était sur ce projet précis d’aller chercher un maximum de liens en provenance de sites dans la niche canine. Je me suis donc mis en quête de « sujets » qui pourraient justifier l’ajout de nombreux sites sur une page.

Après avoir étudier l’option « meilleurs sites sur les chiens » qui ne plaisait guère, je suis tombé par hasard sur un site proposant un listing (très réduit mais tout de même) d’éducateurs canins, classés par région. Bingo ! Ma page ressource allait donc être LA ressource ultime (enfin presque, je n’ai pas la prétention d’avoir listé TOUS les sites possibles…) pour trouver un éducateur canin dans votre département.

2. Trouver le bon site pour extraire les données

Une fois l’idée trouvée, reste à me procurer une liste d’éducateurs canins. Pour ça rien de plus simple, il existe de nombreux annuaires proposant des listings identiques à celui que je souhaitais effectuer. Il m’a donc suffit d’aller lister l’ensemble des sites répertoriés sur l’un des annuaires existants dans un fichier excel.

3. Collecter les adresses email

Pas la partie la plus simple… Si j’ai depuis découvert des annuaires offrant directement le contact email en « page d’accueil » de chaque région, la plupart ne permettait que le renvoi vers une URL. Il m’a donc fallu aller visiter chaque site pour collecter les adresses emails (ou URL de la page contact) pour compléter mon fichier excel.

J’ai fini par déléguer cette tâche à un freelancer recruté sur oDesk car le copier-coller a vite fait eu raison de ma patience…

4. Le contenu de la page

Rien de bien compliqué. Une courte intro pour expliquer le « but » de la page, et une loooongue liste d’URL classées par département :

liste comportementalistes liens retour

La page est bien entendu en no-index et no-follow pour éviter de me faire tomber dessus par Google. 400 liens sortants sur une page, c’est un peu louche et pas très optimisé… Le fait de désindexer la page me permet donc de ne pas « alerter » Google, et d’éviter en quelque mesure le principe du lien A/B (échange de lien).

Je n’ai pas la conviction totale que Google ne détecte pas l’existence d’un échange de lien, mais je pense que l’effet est réduit si celui-ci est no-follow et la page non indexée.

Comment rendre ça plus simple ?

Si j’ai démarré en ajoutant manuellement les sites et leurs adresses emails dans mon fichier excel, j’ai fini par simplement déléguer le travail à un freelancer sur oDesk. Mais d’autres solutions auraient pu me permettre d’aller plus vite :

  • L’utilisation du plugin Chrome Email Extractor par exemple, qui permet en 1 clic d’extraire les adresses emails d’un site.

email extractor plugin

  • La création d’un scrapper pour extraire toutes les données d’un annuaire proposant les adresses emails dans ses fiches. Cela peut être fait pour 100€ environ je pense via oDesk. Reste à trouver un site avec assez de données…
  • Autres ? Si vous en voyez, n’hésitez pas à les poster en commentaire 🙂

Les résultats de ma 1ère salve d’emails et les bonnes surprises qui l’ont accompagnée

Le plus important démarre une fois la page créée. La phase d’outreach, de contact des sites listés pour obtenir un lien retour. Après avoir envoyé quelques emails manuellement, j’ai aussi ici fait le choix de sous-traiter l’envoi via un freelancer recruté via oDesk.

En quelques jours, ce sont donc près de 400 emails qui ont été envoyé aux sites d’éducateurs canins pour les informer de la création de cette page. Voici l’email envoyé :

page ressource

Points clés de l’email :

  • La personnalisation de l’objet (via l’ajout du département)
  • L’introduction de la thématique de mon site
  • Le positionnement en tant qu’expert de mon interlocuteur
  • Mes demandes : ajout d’un lien, production de contenu

Cette première salve d’emails m’a à l’époque permis de récupérer une vingtaine de liens retour en quelques semaines, mais aussi et surtout m’a apporté quelques très bonnes surprises :

  • Plusieurs critiques assez féroces sur le site qui m’ont au final permis de rapidement « changer » d’orientation en ajoutant plus rapidement que prévu de nouveaux produits sur le site afin de diluer l’aspect « site de vente de colliers anti-aboiement » qui ne plaisait absolument pas. Un mal pour un bien puisqu’aujourd’hui je ranke majoritairement sur des requêtes autres que le collier anti-aboiement.
  • Obtenir plusieurs articles totalement gratuits et rédigés par des experts, en la personne d’éducateurs canins ravis de pouvoir partager leur savoir sur mon site.
  • Plusieurs retours très positifs également d’éducateur m’ayant par la suite fourni de très bonnes informations sur la qualité de mon contenu, des idées de sujet, voire même (j’en parlerai prochainement) la volonté de « sponsoriser » mon site en tant qu’expert.

Résultats après cette première salve d’emails donc :

  • Environ 400 emails envoyés
  • Environ 20 liens retour (sur 400 emails envoyés cela nous donne donc du 5% de transfo)
  • 4-5 articles gratuits
  • Plusieurs proposition de collaboration

L’email qui m’a permis d’obtenir 20% de taux de retour et 20 backlink supplémentaires

5% de transformation et 20 liens retour, pas mal pour un premier test. Mais je dois reconnaître que j’espérais un peu plus de mes 400 emails envoyés… J’ai donc décidé, environ 1 mois et demi après l’envoi de la première salve, d’envoyer un second email, cette fois-ci un peu plus… agressif !

Mon premier email avait plutôt bien fonctionné en termes de ratio taux de réponse / lien ajouté. Mais le nombre d’emails reçus en réponse à mon envoi était lui assez faible. J’ai dû recevoir en tout et pour tout une trentaine ou quarantaine de réponses à mon email. Et donc au final plus de la moitié d’entre eux ayant débouché sur l’ajout d’un lien.

Une démarche finalement assez qualitative. Ce qui m’a donné envie d’aller tester une approche un peu moins quali, mais ayant pour but de tester la faculté à faire REAGIR mes interlocuteurs avec un email plus direct. Pour cette seconde salve, j’ai donc fait renvoyer environ 380 emails (en excluant ceux ayant répondu au 1er), avec le template suivant…

second email

Points clés de l’email :

  • Un objet qui joue sur l’urgence (et pas du tout quali)
  • La suppression de l’introduction de mon site pour sauter directement sur l’objet de mon email : la page ressource
  • Un sentiment d’urgence créé en poussant l’interlocuteur à me répondre pour ne pas voir son site supprimé
  • Une demande (assez discrète au final…) d’ajout de lien
  • Un rappel (encore l’urgence) de la suppression sous 30 jours si absence de réponse

Résultats après cette seconde salve d’emails :

  • 380 emails envoyés
  • 74 REPONSES RECUES ! Soit 19,47% de taux de retour !
  • Une autre 20aine de liens retours obtenus (soit 5,26% de conversion)

Un GROS succès donc en terme de réponses, mais un bémol en termes de liens retours réellement obtenus. Car si l’email a bien fait réagir, la plupart des réponses ont été assez courtes et consistaient à « valider » leur volonté de rester sur mon site. Zappant dans la plupart des cas la réponse à ma question sur le lien retour. Un point qui pourrait clairement être amélioré.

réponse email 2

Mes conclusions sur ce test, et les résultats globaux

Les résultats

Au final, ce petit test m’aura donc permis de récupérer pas loin d’une cinquantaine de liens retour, quasiment tous en provenance de sites dans la niche canine. Le tout via une grosse quarantaine de domaines différents. Les sites créés sous Wix étant tous regroupés par Google Webmaster Tool sous 1 seul domaine principal.

liens retours obtenus

Ce test m’a également permis d’obtenir plusieurs articles de qualité totalement gratuits, et d’ouvrir des opportunités de collaboration avec un ou plusieurs experts dans le domaine pour le futur. Des choses intéressantes donc dans le cadre d’un développement long terme du site.

Quelques observations en guise de conclusion

  • Si la phase de création de la page ressource + envoi des emails est finalement assez fastidieuse, le travail effectué reste selon moi très bien « payé ». Pas loin de 50 liens retour pour quelques centaines d’emails envoyés, cela vaut le coût !
  • La première salve d’email, très qualitative, m’a permis d’aller chercher une 20aine de liens retours mais avait obtenu assez peu de réponses. C’est ce qui m’a poussé à vouloir tester une approche un peu plus agressive pour augmenter le taux de réponse à mon email.
  • La seconde a elle obtenu un très haut taux de réponses à mon email, mais le ratio réponse / lien retour ajouté est par contre bien plus bas. Si la notion d’urgence a très bien joué son rôle, la demande de lien retour s’est sûrement un peu noyée dans l’email, et n’a pas eu l’impact souhaité. 74 réponses « positives », et seulement une 20aine de liens… Peut mieux faire !
  • Si ma première salve a été assez « courte », avec l’ensemble des emails envoyés en l’espace de 3-4 jours, j’ai sur la second choisi d’étaler l’envoi sur quasiment 1 mois, afin d’éviter les pics de liens entrants vers mon site. Le but étant encore et toujours de donner l’impression à Google d’un ajout « naturel » de ces liens.
  • Quand on se lance dans la phase d’outreach, il faut être prêt à ne pas que recevoir des emails positifs, surtout quand on s’attaque à une niche très spécialisée. La moindre « erreur » de contenu sur votre site pouvant déclencher des réactions parfois très virulentes chez vos interlocuteurs « experts ». Mais ne prenez pas peur, ce ne sont pas quelques emails négatifs qui doivent vous décourager. Utilisez-les pour améliorer ce qui doit l’être, et avancez. On ne peut jamais satisfaire tout le monde !
  • La qualité globale des BL obtenus est intéressante car en provenance de sites très qualifiés (tous dans la même niche que la mienne), mais le jus obtenu par le biais de ces liens reste cependant assez limité à mon avis. Beaucoup de sites étant des « sites perso » à bas PR et au Page Authority assez limité également.

Bref, au global un test tout de même très positif, qui m’a permis d’obtenir ce que je cherchais : des backlink tous en provenance de sites dans ma thématique. Dans les semaines qui viennent, je vais poursuivre mes tests pour tâcher de continuer à récupérer des liens retours pour ce site via d’autres approches. Je partagerai bien entendu avec vous mes avancées sur ce sujet !

Click Here to Leave a Comment Below 20 comments