15

29 façons de rester sain d’esprit en travaillant seul

29 astuces pour rester sain d'esprit quand on travaille seul

Quand j’ai décidé début 2014 de quitter mon deuxième job en 6 mois pour cette fois-ci me lancer corps et âmes dans la gestion de mon portefeuille de sites de niche, je me suis rapidement posé la question de savoir si j’allais vraiment être capable de tenir.

Pas de tenir au niveau financier (j’avais 6 mois de statistiques solides derrière moi pour me donner un peu confiance en ma capacité à vivre de cette activité), mais au niveau psychologique. Allais-je être capable de travailler seul. Tout le temps…

J’ai publié il y a quelques mois un article sur la différence entre travailler pour soi et travailler seul, afin d’expliquer en quoi le fait de travailler à son compte (donc pour soi) ne signifiait pas forcément (et ne devait surtout pas d’ailleurs) travailler seul, coupé du monde. J’y parlais notamment en toute transparence des côté positifs et négatifs de ce type de « position » et de comment je parvenais à surmonter les petits passages à vide.

Depuis la parution de cet article, j’ai reçu plusieurs messages me demandant plus « d’astuces » pour je cite « ne pas devenir fou quand on travaille seul ».

Au delà des questions points proposés dans mon précédent article, j’ai donc cherché ici à vous lister un maximum d’idées pour vous aider à garder une attitude positive, la motivation, et éviter les petites baisses de moral qui peuvent survenir quand on se retrouve souvent seul face à son ordinateur…

Toutes les idées ne viennent pas de moi. Pour concocter cette liste de 29 façons de rester sain quand on travaille seul je suis aussi notamment allé demander leur avis aux membres de la communauté SPI (Smart Passive Income), le groupe de mastermind Facebook créé par Pat Flynn.

Question SPI community

Comme vous le voyez, la question a suscité quelques réactions, avec pas moins de 37 réponses de fellow entrepreneurs, prêts à fournir LEUR astuce pour mieux gérer « la pression » quand on travaille seul. Si certaines des idées se répétaient, j’en ai quand même extrait une bonne partie que vous retrouverez dans la liste qui suit.

29 façons de rester sain d’esprit en travaillant seul

Vous le verrez, les solutions proposées sont diverses, et touchent aussi bien à l’aspect « mise en jambe » pour démarrer une journée sur le bon pied même si on a une petite baisse de motivation, qu’à des questions d’organisation, de relaxation, de socialisation, etc…

Cette liste n’est sûrement pas exhaustive, et je vous invite d’ailleurs à poster en commentaires VOS astuces pour ne pas devenir fou en travaillant solo !  Je les ai du coup divisé en catégories afin de faciliter la lecture, et vous permettre si besoin en est, de sauter directement à la catégorie qui VOUS pose problème 🙂 .

Pour bien démarrer le matin

1. Mettez un réveil et reveillez-vous à heure fixe 

Le meilleur moyen de commencer une journée… c’est de la commencer ! Pour ça, rien de mieux qu’un réveil, à heure fixe chaque matin pour vous assurer de vous lever.

Croyez-moi, cela fait une vraie différence. Depuis que mon réveil sonne tous les jours à 8h27 (exactement), je parviens 80% du temps à sortir de mon lit avant 9h. Ce qui me fait gagner au moins 2 heures de travail par rapport à avant…

2. Prenez une douche, un petit déjeuner si besoin, brossez-vous les dents

Si comme moi vous avez un peu de mal au réveil et à vous plonger directement dans votre travail, démarrez un peu plus en douceur avec une activité qui va permettre à votre corps de « prendre conscience » qu’il n’est plus l’heure de dormir.

Une douche, un petit déjeuner si vous avez faim, et un bon brossage de dent sont autant de petites choses qui en plus d’être hygiéniques permettent de « lancer » sa journée.

3. Habillez-vous comme si vous alliez au travail (hors de chez vous !)

Faites l’expérience. Si certains d’entre nous aiment passer la journée en pyjama (voir encore plus découvert), pour d’autres, le fait de s’habiller comme s’ils allaient au bureau peut également aider l’esprit à se lancer. Une fois habillé, votre état d’esprit n’est plus le même, vous êtes en mode actif. Et c’est parti !

4. Faites 15-20 minutes de méditation

Celle-ci vient directement d’un ami à moi qui affirme avoir considérablement augmenter sa productivité et sa motivation à travailler le matin en démarrant chacune de ses journées par quelques minutes de méditation.

5. Planifiez votre journée

Vous ne savez pas par où commencer et cela vous bloque chaque matin ? Planifiez votre journée voire même votre semaine ! Fixez-vous 1 ou 2 objectifs max par jour. Tim Ferriss propose d’ailleurs dans l’un de ses podcasts de se poser chaque jour la question suivante : qu’est ce qui, si effectué aujourd’hui, me donnerait une vraie sensation de satisfaction et d’avoir avancé dans mon business ? 

Répondez à cette question, et vous savez désormais quoi faire de votre journée !

Pour ceux qui démarrent et organisent leur journée à partir de leur Inbox, je vous invite à découvrir le principe de l’Inbox Zéro et de l’email Management. Ma technique préférée ? Celle qui consiste à dès le matin classer ses emails en fonction de leur importance et degré d’urgence. Le but étant de vous focaliser sur le degré d’important avant le degré d’urgence (pas forcément lié à VOUS).

Email Management

Pour se changer les esprits

6. Faites du sport

C’est mon activité absolue pour m’aérer la tête quand je sens que j’atteins mes limites de concentration. 1 ou 2 heures dans une salle de sport et je reviens à la fois satisfait de moi même, affamé (l’occasion de manger en prenant plaisir, plutôt que de le faire sur le pouce en regardant mon écran), et prêt à relancer la machine.

Parfois même, cela me permet de revenir avec de nouvelles idées ou une nouvelle approche sur mes actions en cours. Le cerveau ayant tendance à être plus créatif une fois bien oxygéné.

7. Faites une activité, quelle qu’elle soit !

Bon, si le sport n’est pas votre truc, ce n’est pas grave. Toutes les activités permettant de vous changer les esprits sont bonnes à prendre. Je préconiserais quand même de régulièrement opter pour une activité en extérieur (pour prendre un peu l’air, vous oxygéner, voire du monde en chemin…), mais vous pouvez aussi parfaitement vous détendre en cuisinant, en jouant d’un instrument, en bricolant, etc…

Un simple conseil : évitez les activités impliquant un écran. Si vous passez déjà une grosse partie de votre temps à travailler en ligne, vous détendre devant la télé ou la console n’aura pas autant d’impact…

8. Sachez dire OUI (pour une sortie, un appel, etc) si ça peut vous aider à prendre une pause en période de non productivité

Je vais vous dire le contraire plus bas, mais dans certains contextes, il faut juste savoir accepter une proposition à sortir de chez soi, pour aller prendre un verre ou même accepter de couper ce qu’on est en train de faire pour passer 20 minutes au téléphone avec quelqu’un qu’on apprécie.

Et n’ayez pas l’impression que vous « gâchez » du temps précieux en faisant cela. Faites-le de façon modérée, mais sachez dire OUI quand il le faut aux occasions de relâcher la pression. Même si ça implique, le lendemain, d’avoir du mal à vous réveiller à 8h27…

Pour ne pas se sentir trop seul (et rencontrer du monde)

9. Travaillez dans un espace de co-working

Non seulement ces espaces ont en général une connexion internet plus rapide que celle que vous pouvez avoir à domicile, mais vous y rencontrez en plus d’autres personnes qui comme-vous exercent peut-être une activité sur Internet. L’occasion d’échanger et de rencontrer des gens (génial si vous travaillez dans une ville inconnue pendant un voyage).

Pour ceux qui chercheraient un espace, jetez un oeil à cette initiative bien sympa du site Coworkinginitiatives.com qui propose une liste mise à jour régulièrement d’espaces de coworking en France.

espaces coworking en France

10. Rejoignez un groupe de mastermind

Cela se fait beaucoup aux USA, c’est un peu moins connu en France, mais lors de mon passage à Paris j’ai pu noté l’émergence de certains initiatives intéressantes sur le principe. L’idée est simplement de rejoindre un groupe d’entrepreneurs (ou personnes ayant les mêmes passions que vous) et de vous regrouper régulièrement pour échanger sur vos projets, les challenger, etc…

Ce type de groupe existe aussi en ligne, comme celui-ci nommé plus haut de Pat Flynn ou près de 7 000 membres échangent chaque jours sur divers sujets.

11. Rejoignez des groupes pour partager des activités 

Pas forcément professionnelles (comme pour le groupe de mastermind). Durant mon séjour à Paris, j’ai découvert le pouvoir d’un site comme Meetup.com, sur lequel il est possible en quelques clics de s’inscrire à des dizaines de regroupements de personnes allant courir, partant en week end, prévoyant de prendre un café à tel endroit pour parler politique, cuisine ou SEO, assistant à une conférence, etc… Gratuit et facile. No excuse !

Evenements meetup

12. Travaillez d’un café

Pas d’espace de co-working près de chez vous ? Vous avez bien au moins un café ou un endroit sympa avec Internet et acceptant les « nomades » non ? Après tout le plus important ici n’est pas le type de lieu, mais l’atmosphère y régnant. Elle doit être assez calme pour vous permettre de travailler, mais sans pour autant vous empêcher de discuter avec les personnes qui passeraient par là !

13. Fixez-vous des créneaux « amis / famille »

Ne cédez pas à la tentation de rester enfermer chez vous le soir sous prétexte que vous n’avez pas été assez productif durant la journée. Prévoyez chaque semaine du temps à passer avec vos amis et votre famille, et organisez votre travail autour de ça. Pas l’inverse ! Vous n’aurez ainsi aucune excuse pour refuser une invitation à sortir, et celle-ci ne mettra pas en danger votre productivité !

14. Communiquez avec vos partenaires, associés, clients…

Planifiez-vous 1 point skype par exemple tous les 2 jours pour appeler un partenaire potentiel, un associé, un client pour mener une étude… Bref, forcez-vous à parler à des gens en les appelant à intervalle régulier.

C’est ce que j’ai mis en place avec mes associés sur LaunchFeed par exemple, avec un point hebdomadaire, chaque lundi, pour échanger sur les avancées de chacun. Un bon moyen de ne jamais se sentir trop seul, et de savoir qu’on est pas tout seul à bosser !

15. Lancez un podcast !

Celle-ci je l’ai piqué de mon dernier article. Mais sans déconner, elle n’est pas mauvaise comme solution ! Depuis que j’ai lancé mon podcast (même si celui-ci s’est un peu noyé pour l’instant), j’ai eu l’occasion d’échanger avec plus d’une vingtaine de personnes.

J’ai fait la même chose sur le blog de l’équipe LaunchFeed où sera publié la semaine prochaine ma première interview d’un entrepreneur partageant son expérience du Lean startup. Un excellent moyen de rencontrer du monde, et d’avoir des moments « partagés ». Bref, pas tout seul quoi.

16. Rejoignez un Hangout permanent

Cette technique a été proposée par l’un des membres de la communauté SPI sur Facebook. Et je dois avouer que je ne savais même pas que cela était possible ! Mais à priori, il est donc bien possible de rejoindre des hangout permanents, en fait des groupes de mastermind connectés en quasi permanence sur Google Hangout pour discuter quand bon vous semble avec des entrepreneurs ou passionnés dans votre niche. A tester !

17. Prenez un chien. Ou un chat…

Bon. Une autre de la communauté SPI. Je ne sais pas trop quoi en faire… Moi qui voyage en continu, je serais trop triste d’abandonner chaque mois mon chien (j’ai du mal avec les chats) pour en adopter un autre dans ma nouvelle destination. Mais j’avoue que l’idée est séduisante.

Après tout, qui serait capable de vous regarder avec amour toute la journée travailler sur votre ordinateur, être super excité quand vous avez enfin quelques minutes à lui accorder, sortir avec vous dès que vous en avez envie, et ne jamais vous en vouloir si vous travaillez tard ? Nope, à part un chien, vraiment, je ne vois pas 🙂 .

Pour être plus concentré

18. Ayez un endroit à vous si vous travaillez depuis chez vous

Un VRAI endroit à vous. Pas un coin de canapé et une table basse. Non, au minimum un petit bureau dans un coin de votre studio, au mieux une vraie salle dédiée. Pas besoin d’une mancave, juste d’une pièce à vous. Avec un bureau, une bonne chaise de bureau, une étagère pour vos livres, etc… Juste de quoi vous sentir à l’aise !

19. Soyez bien équipé(e) !

Il n’y a rien de plus démotivant que de travailler dans un lieu sous équipé… Que ce soit internet qui soit trop lent, la pièce qui soit mal éclairée, trop chaude ou trop froide, la chaise qui soit trop dure ou pas à la bonne hauteur, etc… Sachez vous équiper correctement. On prend tellement plus de plaisir quand on a les « outils » qu’il nous faut pour travailler !

20. Coupez-vous des réseaux sociaux 

Fermez Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, Skype, Tinder… Tout ce qui est susceptible de vous déranger, ou de vous donner une occasion de faire une pause en PLEIN travail ou de diverger votre attention. Même vos emails.

Quand vous travaillez, ne laissez rien vous déconcentrer. Vous verrez, c’est tellement plus facile de rester dans son truc quand rien n’est là pour nous tenter. Et vous serez les premiers satisfaits une fois votre tâche achevée.

21. Ne répondez pas au téléphone non plus ! (sauf si urgent)

Idem que pour les réseaux sociaux, ne laissez pas un coup de fil vous déconcentrer. Alors bien sûr, si c’est super urgent, décrochez ! Mais combien de coups de fils reçus par jour (ou messages) sont vraiment urgents ?

Sachez dire NON (pour une sortie, pour un call, pour un client) si cela risque de bousiller votre travail

Pour rester motiver, quoi qu’il arrive

22. Ayez un but !

On a tous un objectif, plus ou moins bien défini. Quel est le vôtre ? Allez-y notez-le sur un bout de papier et placez-le sur le mut en face de vous. Comme ça chaque fois que vous aurez un coup de mou, vous demanderez ce que vous faites à galérer derrière votre écran à créer des sites qui ne rapportent pas une prune pendant 6 mois, vous vous rappellerez que vous faites tout ça pour une bonne raison 🙂 .

23. Changer de lieu de travail régulièrement

Si la routine vous pèse, ne la laissez pas s’installer ! Changez de lieu de travail de temps à autre. Un café, un espace de coworking, un châlet dans les Alpes, une plage au bout du monde… Après tout, vous avez la liberté de travailler d’où vous voulez, alors pourquoi ne pas en profiter ?

24. Appliquez la technique Pomodoro

Le principe est simple. 25 minutes de travail, quelques minutes de pause. Renouvelable à l’infini. Durant les 25 minutes consacrées au travail, vous ne devez rien laisser vous déconcentrer. Votre productivité est au maximum, et elle est « facile » à maintenir car sa période d’action est limitée à 25 minutes. Puis vous décompressez, avant de redémarrer.

Illustration pomodoro

Plus de détails sur Wikipédia.

25. Divisez vos tâches les plus indigestes

Ne vous laissez pas intimider (ou abattre) par un projet dont l’ampleur semblerait dépasser votre degré de motivation ou vos compétences. Découpez-le en petites tâches faciles à réaliser lors de séances de pomodoro par exemple. Plus vous arriverez à décortiquer vos grosses tâches, plus vous faciliterez la délégation de certains éléments, et la réalisation d’autres dans des temps records.

Et puis dites-vous que chaque petit segment de cette grosse tâche achevé est une occasion de vous féliciter, et donc de vous regonfler à bloc avant d’attaquer la prochaine !

26. Créez-vous la playlist ultime !

Si comme moi vous avez du mal (la plupart du temps) avec le silence, utilisez la musique pour vous booster ! Je ne vous apprends rien, on sait tous l’effet que la musique peut avoir sur notre motivation à faire quelque chose. Pourquoi ne pas l’appliquer aussi à votre travail ?

Je me souviens encore des épuisantes séances de statistiques dans ma première boîte que nous rendions plus faciles à digérer en passant en boucle la même playlist de trance partagée entre tous les membres de l’équipe. (Petite pensée à Thomas et Vivien 🙂 ).

D’autres préfèrent utiliser la télé comme fond sonore, je préfère éviter car il est trop tentant de jeter un oeil aux images et de perdre le fil.

27. Ne vous forcez pas, si ça ne passe pas, faites autre chose et revenez-y plus tard

J’en ai déjà fait l’expérience. 2 jours de retard sur mon planning de publication d’article, la pression de ne pas « faire faut bond », et donc de finir absolument cet article infinissable à 23h. Résultat : rien de bon… J’ai fini par abandonner, énervé et frustré de ne pas avoir terminé ce que je m’étais fixé pour aller me coucher. Le lendemain, la tête fraîche, il m’a fallu moins d’une heure pour rédiger 2 000 mots et publier un article de bien meilleure facture que celui entamé la veille !

Alors si ça ne vient pas, ne forcez pas. Vous ne ferez qu’augmenter le sentiment de frustration et le résultat obtenu ne sera pas forcément de qualité. Changez-vous les idées, faites quelque chose de simple, qui vous procurera du plaisir, ou achevez une tâche rapide qui vous redonnera confiance, et revenez-y quand vous vous sentez prêt. Tout ira bien mieux !

28. Fixez-vous des heures de travail (en fait surtout des heures SANS travail)

Ne tombez pas dans le piège du travail 24/24. On a tous connu ça, la période où on veut absolument tout faire en même temps, tout délivrer à temps, pour accélérer au maximum le développement de ses projets. Pas forcément négatif, il faut avoir des périodes comme ça, elles sont le signe d’une motivation bien présente chez vous ! Mais à un moment, il faut savoir dire STOP.

Vos amis, votre famille et vous même avez aussi besoin de faire des pauses. Et savoir s’imposer des jours ou des heures sans travail est important pour rester motiver sur le long terme. Ce n’est pas parce que vous bossez à votre compte que vous n’avez pas le droit à vos week-end. Et ce n’est pas votre entourage qui dire la contraire je pense !

29. Rappellez-vous des avantages de votre condition !

Vous avez une chance UNIQUE ! Pour vous, la routine métro – boulot – dodo n’existe PAS ! Ou alors elle n’existe que si VOUS décidez de l’inclure dans votre façon de procéder. Mais à la fin du mois, tout le travail effectué, tous les bénéfices obtenus, toutes les satisfactions, c’est à vous qu’elles reviennent. Pas à quelqu’un d’autre.

Et ça, ça vaut de l’or !

Alors quand vous avez un petit coup de mou, un moment de démotivation, une boulimie de questions existentielles sur le bienfondé de votre façon de vivre, rappelez-vous juste que vous avez une chance exceptionnelle, celle de travailler pour VOUS.

Click Here to Leave a Comment Below 15 comments