6

Non, votre site n’a pas BESOIN d’être updaté tout le temps pour ranker. Mais…

publier plus ne fera pas gagner de position

Si comme moi vous avez longtemps pensé que mettre à jour votre site le plus souvent possible était l’un des meilleurs moyens de mieux ranker sur Google, j’ai une bonne (ou mauvaise, tout dépend) nouvelle : NON, le degré de rafraîchissement d’un site n’influence PAS le positionnement de celui-ci sur les SERP.

Le mythe : Google adore les sites qui postent du contenu frais tout le temps

Faux. Publier de façon régulière n’a absolument aucun effet sur la façon dont Google considère votre site. Publiez 3 fois par semaine, ou 1 fois par an, votre site sera donc traité de la même façon par Google. Pas de favoritisme, mais surtout pas non plus de pénalisation.

Pourquoi ?

Car le rôle de Google n’est pas de montrer à ses utilisateurs le contenu le plus frais (sauf dans le cadre d’actualités), mais bien le contenu le plus cohérent.

Et si le meilleur contenu sur un sujet a été publié il y a 3 ans de cela, so be it! Google ne va pas du jour au lendemain supprimer sa « meilleure ressource » pour pousser quelque chose de moins bon à ses utilisateurs juste parce que le contenu original a été posté sur un site ayant ensuite arrêté de produire du contenu.

Qualité + Promotion + Ancienneté = Position long terme

Google cherche a pousser dans ses résultats de recherche le meilleur contenu possible. Celui qui s’avèrera être le plus cohérent avec la requête de l’utilisateur. Votre objectif n’est donc pas d’être le dernier à publier sur un sujet, mais bien à être le MEILLEUR sur le sujet en question.

C’est la partie qualité.

Et si dans de certains cas un contenu très quali peut suffire à lui tout seul à vous assurer une position, dans d’autres scénarios un peu plus concurrentiels, quelques liens entrants (de qualité eux aussi) peuvent aider à se positionner.

L’intégration dans votre contenu d’éléments clés appelés les « Share Triggers » ou Déclencheurs de Partage (je reviendrai sur ce sujet dans un prochain article), mais également le push de votre contenu auprès des bonnes personnes susceptibles de linker vers votre contenu et/ou de le partager est dans ce cas un gros avantage.

C’est la partie promotion.

Une fois votre contenu super quali publié, et quelques liens tout aussi quali obtenus, votre travail est « terminé ». Certes, rien ne permet de prédire l’algorithme de Google, mais vos chances de vous positionner sont désormais extrêmement élevées. Et pas besoin de continuer à publier 3 fois par semaine sur votre site pour pousser en 1ère page l’article publié précédemment.

Une fois adopté par Google, votre contenu, s’il est du niveau de qualité attendu, et contient les fameux déclencheurs de partage, ne fera que générer tout de seul de nouveaux liens dans le futur. Vous êtes entrés dans un cercle vertueux, ou plus votre article est ancien, plus il accumule les liens retours obtenus par l’essence même de son contenu.

Ca, c’était la partie ancienneté.

Et comme nous sommes tous d’accord sur le fait qu’un article très qualitatif qui bénéficie en plus de nombreux liens retours de qualité rankera très bien, nous pouvons donc également valider que ce contenu est parti pour être présent en bonne position sur Google pour le long terme. Même si vous ne publiez plus jamais après ça…

La preuve en chiffres

Mais puisque comme vous je suis toujours un peu sceptique sur ce qu’on me « dit » sans le voir de mes propres yeux, j’ai été récupérer les statistiques analytics de 3 de mes sites. 3 sites montés dans des niches extrêmement différentes : la pharma en France, la vente de produits électroniques au Royaume Uni, et enfin l’information loisir aux Philippines.

Le site pharmaceutique

J’ai lancé ce site en Janvier 2013, en y publiant directement une quinzaine d’articles en l’espace de 3 ou 4 mois. Environ 15 000 mots, puis plus rien. Je n’ai jamais retouché à ce site, extrêmement niché, portant sur un nom précis de produit pharmaceutique, et dont la liste de mots clés « secondaires » est très concurrentielle.

De plus, l’EMD extrêmement agressif de ce site en font un candidat extrêmement mauvais à une ouverture sur d’autres sujets de la thématique….

Exemple traffic site sans contenu neuf

Que conclure ? Sans réel travail de linkbuilding (EMD + niche pharma = grosses difficultés) et surtout sans nouvelle publication depuis près de 2 ans, le site est toujours solidement installé en tête des requêtes sur mes 2 mots clés cibles. Merci le contenu.

Le site de vente de produits électroniques

Celui-ci a été lancé en 2014. Comme pour le premier, au lancement j’ai décidé de frapper fort en publiant en l’espace de 3 mois pas moins de 34 articles, pour un total d’environ 25 000 mots. Une base solide. Puis, pris par d’autres projets, j’ai arrêté de publier, avec un dernier article posté le 9 mars 2014.

Que s’est-il passé depuis ? Le traffic est en hausse constante. Malgré une baisse en Janvier / Février après les fêtes, le site poursuit sa croissance naturelle, sans ajout de contenu neuf.

Est-ce que l’ajout de nouveaux articles pourrait me permettre de générer plus de profit ? C’est certain. Mais pas pour les raisons qui vous viennent en tête… J’y reviens dans la prochaine section.

Ranking site sans contenu neuf 2

Le site d’information / loisir

Pour ce dernier exemple, j’ai travaillé de façon différente. Au lieu de lancer un site avec 10 ou 15 000 mots publiés en l’espace de 2 – 3 mois puis de laisser le temps faire, j’ai ici opté pour une stratégie différente en continuant pendant presque 1 an à publier chaque mois une douzaine d’articles sur le site.

Celui-ci étant dans la niche info / loisir, il était nécessaire selon moi de mettre à jour chaque mois le contenu afin de conserver une fraîcheur dans l’information. Puis au bout d’un an, voyant que le traffic ne bougeait pas vraiment (notez la stabilité, juste mise à mal par un boost sur Décembre / Janvier correspondant au pic de recherche sur le mot clé principal du site), j’ai finalement décidé d’arrêter de publier.

Ayant également du mal à monétiser, les frais de production devenaient assez difficiles à « encaisser ». J’ai donc arrêté toute update sur ce site en Juin 2014 (après avoir posté un dernier batch de 10 ou 15 articles en Mai).

Evolution ranking d'un site sans contenu frais

Résultat ? Le traffic n’a absolument pas bougé ! Pendant plusieurs mois après l’arrêt des updates le traffic est resté totalement stable, et surtout les positions acquises par le site sur les mots clés principaux visés n’ont absolument pas changé. Les liens entrants ont eux continué à affluer, notamment grâce aux partages très nombreux des articles publiés. Le taux d’engagement et de partage sur Facebook, Pinterest, Instagram et Twitter étant très élevé sur chacun des articles.

Puis au bout de 5 mois, sans explication apparente, il a repris sa marche vers le haut.

Face à ce regain de traffic et voyant la fin de l’année arriver, j’ai décidé de relancer un batch d’articles juste avant Noël, en sachant que cette période était toujours très positive sur le site. Rien de très révolutionnaire, j’ai simplement repris une partie des articles publiés en 2014 et les ai mis à jour avec des informations nouvelles pour 2015.

Est-ce que ces nouveaux articles expliquent le gros boost de décembre / janvier ? Non. Ce pic est annuel (voir Janvier 2014) et lié à la thématique du site et au mot clé principal de celui-ci. La preuve en est qu’en Février le traffic est revenu « à la normale ». Mais il devrait tout de même être en croissance par rapport à Octobre / Novembre.

Mais…

Il y a quand même un MAIS. Car finir cet article en concluant que publier régulièrement sur votre site ne sert à rien pour mieux ranker de façon générale serait aussi FAUX que le mythe qui dit que poster régulièrement aide à mieux ranker.

Confus ?

En réalité, si poster régulièrement ne vous aide pas à mieux ranker sur Google sur un mot clé en particulier (publier 50 articles par mois sur le site Pourmonchien.fr ne m’aiderait pas à mieux ranker sur le mot clé « Collier Anti-Aboiement »), poster régulièrement va par contre vous permettre de vous positionner sur plus de mots clés potentiels !

C’est le principe de la longue traîne.

Publier régulièrement, en sélectionnant des mots clés variés dans votre niche va ainsi vous permettre de couvrir plus de volume de requêtes, et donc à terme de générer plus de traffic, plus de ventes et donc plus de revenus.

C’est pour cette raison que dans le cadre du site dans la niche des produits électroniques, l’ajout de contenu pourrait être bénéfique. Cela ne me permettrait pas de ranker mieux sur mon clé principal, par contre en couvrant plus de produits par exemple, j’élargirais mon potentiel longue traîne.

Dans le cadre du site info / loisir, la totalité du contenu publié se concentre sur une dizaine de mots clés. Je n’ai jamais cherché à élargir les requêtes, et ai longtemps pensé que publier chaque mois plusieurs articles sur mon mot clé principal ferait de mon site la référence ultime sur le sujet.

Ce n’est pas totalement faux, en témoignent les positions sur Google sur ces quelques mots clés. Mais une fois que vous occupez la première, la seconde, la troisième (voire plus) position sur Google avec votre site, vous captez déjà tout le traffic (ou presque) sur cette requête. Et continuer de publier sur ce même mot clé est donc redondant.

Pour trouver un nouveau levier de croissance vous devez donc élargir votre champ d’action, et aller produire du contenu de qualité sur de nouveaux mots clés. Cela n’influencera en rien le travail effectué dans le passé, et votre site ne perdra pas ses positions déjà acquises, mais vous irez en gagner sur des requêtes jusque là hors de votre champ d’action.

Conclusion : publiez pour les bonnes raisons

Quelle que soit votre niche, arrêtez donc de publier régulièrement en pensant que cela va aider votre site à mieux se positionner (ou à maintenir sa position) sur le mot clé principal que vous ciblez. Publiez régulièrement pour aller chercher plus de mots clés en longue traîne et permettre à votre site de se positionner sur plus de requêtes dans Google.

Et bien entendu, pour que vos articles restent en bonne position sur le long terme, n’oubliez pas de produire du contenu VRAIMENT qualitatif, et de les promouvoir correctement !

Click Here to Leave a Comment Below 6 comments