10

Appliquer une stratégie de niche dans la vie de tous les jours

Disclaimer : certains avis exprimés dans cet article pourraient être sujets à débat. 
Disclaimer 2 : le débat est bienvenu !

Débat

[toc]

De retour d’un séjour (court mais instructif) dans la jolie ville Suisse de Bâle, j’ai décidé aujourd’hui de ne pas parler « business », mais « vie de tous les jours ». Avec une question précise : est-il possible d’appliquer une stratégie de niche dans des situations du quotidien ?

Cette question m’est venue lors d’un débat survenu hier à propos du choix de certaines personnes de s’expatrier pour trouver du travail. L’amie avec laquelle je discutais exprimait à ce moment son désarroi face au choix de travailleurs expatriés rencontrés au cours de ses voyages (notamment en Asie) qui selon elle « avaient vraiment l’air d’être là car personne d’autre ne voulait d’eux ».

Son point de vue : ces gens n’étaient probablement pas assez « intelligents » (ou qualifiés) pour trouver du travail en Europe et avaient donc fait un choix par défaut en se rendant dans un pays plus « facile » pour trouver un emploi.

Ma vision : et si ces gens là avaient simplement appliqué à merveille la stratégie de niche dans leur vie professionnelle ?

Qu’est ce qu’une « stratégie de niche » ?

Voici ce que Wikipédia nous dit à propos des marchés de niche :

Une niche de marché est un petit segment de marché (en termes de clientèle ou de produits). Le nombre d’acteurs du côté de l’offre y est restreint mais la niche est considérée comme rentable, de par la structure peu concurrentielle de son marché. La demande doit être dans ce cas suffisante pour maintenir cette rentabilité.

Dans les case study évoquées sur ce blog, j’applique la notion de niche de marché à diverses thématiques qui se matérialisent sur le web par des mots clés. Au lieu de partir dans un combat frontal avec les « gros » du marché, je décide donc de me focaliser sur des segments bien moins concurrentiels, mais dans lesquels l’absence de compétition digne de ce nom me permet de me positionner (plus ou moins) rapidement en tête des résultats des SERP.

Certes le choix de s’écarter des mots clés les plus concurrentiels signifie en général passer son tour sur un potentiel énorme en termes de traffic (et donc de revenus), mais penser de cette façon revient à éluder un aspect majeur du business sur internet qui est qu’une niche très concurrentielle est, pour la plupart d’entre nous, une niche inaccessible, et donc dont le potentiel en termes de revenu est plus ou moins égal à 0 (je précise que je parle d’une stratégie 100% white hat).

Au lieu d’essayer (sans grande chance de succès) de prendre quelque chose entre 0 et quelques pourcents d’un million de recherches, je décide donc de m’atteler à prendre 50, 60 voire 70% ou + de 10 000 recherches mensuelles sur un mot clé donné. Non seulement mes chances de réussites sont bien plus importantes, mais la durée nécessaire pour arriver à ces performances est également infime par rapport au temps qu’il faudrait pour aller me positionner sur une requête très concurrentielle.

Conclusion : utiliser une stratégie de niche c’est accepter qu’on ne peut pas gagner partout, et aller se positionner là où on peut remporter des batailles plus facilement et plus rapidement.

Est-il possible d’appliquer cette stratégie à d’autres situations ?

Retour à ma discussion sur les expatriés. S’il est possible d’appliquer avec succès cette stratégie de niche au développement de sites internet, pourquoi ne serait-il pas possible de l’élargir à d’autres situations nécessitant une prise de choix stratégique pour atteindre son objectif ?

Est-il possible d’utiliser cette « pensée » pour éviter les situations trop concurrentielles, et tirer des bénéfices plus rapidement et plus simplement dans certaines situations du quotidien ?

Au plan professionnel ?

C’était le sujet de notre débat. Commençons donc avec celui-ci : peut-on appliquer avec succès une stratégie de niche dans ses choix professionnels ?

Ce débat me touche particulièrement car j’ai moi même été dans la situation d’un travailleur expatrié aux Philippines. A l’époque, à la sortie de mon Master, je me suis retrouvé face à un choix crucial : rentrer en France pour trouver du travail ou rester aux Philippines.

Si l’opportunité de rester aux Philippines m’attirait beaucoup à l’époque, je ne m’étais fermé aucunes portes et avait activement lancé ma recherche d’un emploi en France. Malheureusement, malgré mes diverses expériences en France (jobs d’été, jobs étudiants, tous dans le domaine de la vente), mes 2 stages à l’étranger (vente et web) et un statut d’auto-entrepreneur synonyme d’un esprit bien entrepreneurial déjà à l’époque, aucune offre concrète ne m’est jamais parvenue en réponse à mes nombreuses candidatures…

Heureusement pour moi, la société dans laquelle j’ai effectué mon stage de 6 mois à Manille était ravie de pouvoir me conserver, et c’est ainsi que j’ai décroché mon premier job.

2 façons de voir ça :

  • Je n’avais pas les compétences nécessaires pour travailler en France, et c’est donc un choix par défaut qui m’a poussé à rester aux Philippines. J’ai finalement été là où on voulait bien de moi, bien content de ne pas me retrouver au chômage comme bon nombre de mes anciens collègues de promo à l’époque.
  • La concurrence sur le marché de l’emploi en France étant extrêmement féroce et l’évolution de celui-ci n’étant pas vraiment optimiste, le choix de rester aux Philippines était ce qu’il y avait de mieux à faire. Plutôt que de me confronter à l’échec, j’ai opté pour un marché plus niché, en croissance, où un CEO était prêt à me faire confiance et à m’offrir des opportunités de carrière dans un pays où le web en était encore à ses balbutiements et où les profils compétents étaient rares.

Débat ouvert !

Au plan amoureux ?

Puisqu’on a lancé la discussion, allons encore plus loin. Est-il possible d’adopter une stratégie de niche dans un domaine aussi « personnel » que le domaine sentimental ?

Le débat risque là d’être encore plus acharné, et je dois avouer que j’ai moi même du mal à prendre parti pour un camp ou l’autre. Je vais donc me positionner de façon neutre, et simplement expliquer de façon purement stratégique comment ceci pourrait être considéré. Libre à vous de donner votre avis…

Après avoir parlé des expatriés, mon amie et moi avons basculé sur le cas des individus (homme ou femme, sans discrimination) choisissant de s’expatrier non plus pour des raisons professionnelles mais pour « trouver l’amour ». Des individus en situation d’échec sentimental dans leur pays, et faisant le choix de se rendre à l’étranger, dans des pays où le sexe opposé serait plus réceptif à leur « charme ».

Ma réaction (j’aime attiser le débat) : « Et si on considérait ça comme un choix stratégique extrêmement intelligent, fruit de la compréhension du fonctionnement d’un marché de niche, et de l’acceptation d’une situation d’échec vis à vis d’une concurrence trop forte sur leur marché d’origine ? Ne serais-ce pas finalement la preuve d’une forme d’intelligence ? »

Sa réponse : « Euhhh sauf que moi je n’aimerais pas être le choix par défaut de quelqu’un jusque parce qu’il n’y a pas mieux autour ! Tu ne peux pas appliquer une réflexion « business » à un domaine comme celui-ci !« .

Débat ouvert : peut-on, ou ne peut-on pas ?

débat

Quoi d’autre ?

Notre discussion ne s’est (malheureusement) pas poursuivie beaucoup plus loin après les 2 exemples cités plus haut, car nous arrivions à notre destination touristique du jour : la superbe cathédrale de Bâle. Si vous y passez, pensez à aller jeter un oeil à la vue du haut de ses tours. Une vue imprenable sur tout la ville vous attend !

Mais assez parler tourisme, je vous invite désormais à rejoindre le débat, et à me donner votre avis sur les limites de l’application de ce système de pensée dans vos actions du quotidien.

  • Pensez-vous qu’il y ait des limites (morales ?) à l’utilisation de la stratégie de niche ?
  • Voyez-vous d’autres choses du quotidien où réfléchir en terme de niche et de concurrence pourrait permettre d’augmenter vos résultats ?

J’ai hâte de vous lire !

Click Here to Leave a Comment Below 10 comments