3

PP1 Article 5 : la stratégie de contenu

content-marketingMaintenant que notre site est live, il est temps de le remplir. Mais pas avec n’importe quoi !

Rappelez-vous qu’au delà des critères purement chiffrés nous ayant permis de valider notre niche, nous avions évoqué l’importance d’être capable de fournir à vos futurs visiteurs quelque chose en plus que vos concurrents en 1ère page de Google.

L’objectif de cet article est donc de vous donner quelques conseils pour vous lancer avec une base solide, un budget raisonnable, et une stratégie de production efficace pour ranker votre site rapidement et sur la durée.

Notes importants :

Avant d’attaquer la partie stratégique, quelques points clés à garder en tête quand vous vous lancez dans la production de contenu :

  • Ne publiez QUE du contenu original (c’est à dire pas copié-collé d’un autre site !)
  • Pensez à votre audience et adaptez votre style à celle-ci. Si vous écrivez sur une niche médicale, un ton adapté s’impose. Sur une niche plus grand public, il vaut mieux un vocabulaire simple, des phrases plus courtes, etc…
  • Relisez-vous. Un texte sans fautes est toujours plus apprécié (et je parle en connaissance de cause, moi qui retrouve toujours des coquilles dans mes articles 🙂 )

Votre article principale : la page d’accueil

C’est votre fondation, et sera si tout va bien la porte d’entrée principale de votre site (logique, c’est cette page qui doit se positionner sur votre mot clé principal, c’est à dire celui avec le plus de volume de recherches mensuelles).

Pour le site www.pourmonchien.fr, le mot clé principal est collier anti-aboiement. Ma page d’accueil doit donc traiter de ce sujet, et ce de façon extrêmement détaillée ! Voici un exemple de plan que je suis régulièrement :

  • Titre : il doit forcément reprendre votre mot clé principal et être très descriptif (Trouver et acheter un collier anti aboiement pour votre chien)
  • Introduction du sujet : (ici les colliers anti aboiement) avec une mise en situation, un retour d’expérience, la mise en avant d’un problème à régler.
  • Tableau comparatif : votre outil de vente en page d’accueil ! Pour la plupart des sujets à aborder il devrait être possible de créer un tableau. Tableau comparatif, ou simplement tableau explicatif de votre produit principal. Le but est d’ajouter une touche visuelle, et engageante pour vos utilisateurs. Ce type de tableau est en général ce qui génère le plus de clics.

tableau comparatif

  • Informations complémentaires : pourquoi un chien aboie, en quoi un collier anti-aboiement peut aider, les différents systèmes de colliers existants, la meilleure marque (peut aussi être une liste des 5 meilleurs produits), avantages (et inconvénients si besoin, on cherche à être le plus complet et honnête possible), des conseils d’utilisation, etc…
  • Un appel à l’action : ici représenter par le dernier paragraphe invitant à acheter un collier anti-aboiement.

Cette page d’accueil doit être votre meilleure page. Lorsque vous faites votre analyse concurrentielle au début du projet, prenez le temps de lire les sites que vous visitez. Notez tous les sujets qu’ils abordent.

Visitez les forums et notez les questions les plus fréquemment posées. Tout cela doit être sur votre page. Vous devez devenir la référence ultime sur le sujet, en proposant un contenu détaillé et ciblé. Quitte à, si votre article devient trop long, à renvoyer vers des articles internes plus complets, et ne garder en page d’accueil qu’un aperçu du sujet.

Pour cette page, je préconise de rédiger au minimum 2 500 mots.

Articles secondaires : travailler la longue traîne

Ces articles viennent compléter votre première salve de contenu. Le but est de les utiliser afin de couvrir différents mots clés secondaires, en rapport avec votre niche. Ce sont ces articles qui vont vous permettre de vous positionner sur la « longue traîne« .

Dans le cadre du site pourmonchien.fr, ces articles secondaires traitent des différents types de collier, mais aussi des raisons pour lesquelles un chien aboie. Dans le futur, je continuerai la production d’articles sur des sujets plus variés tels que les effets secondaires d’un collier anti-aboiement, des conseils de dressage, etc…

L’important dans ces articles est d’arriver à produire un mix intéressant de contenu. Google n’aime pas les sites s’acharnant sur des mots clés commerciaux (exemple ne faire que des articles sur le mot clé collier anti-aboiement). Je vais donc chercher à rédiger des articles avec une vraie valeur ajoutée pour mes lecteurs, en couvrant différents sujets liés à ma thématique plus large.

Pour trouver les sujets de ces articles secondaires, il y a plusieurs solutions. la plus simple consiste à lister l’ensemble des mots clés secondaires avec Long Tail Pro, et de simplement créer un article par mot clé. Une autre consiste à visiter des forums ou sites similaires au votre et de lister les sujets abordés, les questions posées, etc… Enfin, si votre niche compte de nombreux produits, pourquoi ne pas rédiger un article par produit, sous forme de « review » !

Le but n’est pas de copier, mais bien de trouver des idées de sujets à priori prisés par vos lecteurs, et qui ont donc une place importante sur votre site.

Pour finir, ces articles secondaires peuvent être plus courts. Les miens font environ 1 000 mots. Mais libre à chacun d’en rédiger plus si le sujet demande plus de détails !

Le SEO ?

Oubliez le SEO. J’ai exprimé mon avis sur le SEO dans un précédent article, et je le maintiens, faire du SEO ne sert à rien. En tout cas pas du SEO forcé ! Mais cela ne veut pas dire que vous ne devez rien faire. Voici donc les 4 règles très simples que j’utilise pour optimiser mon contenu :

  • Densité des mots clés : ne pas dépasser 1%. C’est à dire que si vous écrivez 1 000 mots, vous ne devez pas employer votre mot clé principal plus de 10 fois. Ceci afin d’éviter le keyword stuffing que Google déteste.
  • Images : utilisez des images pour illustrer vos articles. Non seulement c’est visuellement intéressant, mais en plus Google aime cela. Pensez à nommer vos images proprement (avec le mot clé de votre article) et à remplir les balises <alt>. C’est notamment le texte entré pour cette balise qui s’affichera en cas d’erreur d’affichage de votre image.
  • Qualité : c’est du réchauffé, mais créez du contenu de qualité, c’est la principale règle ! Ne faites pas du copié-collé d’un autre site, si cela semble plus rapide, cela vous vous pénalisera à terme. Prenez donc un peu plus de temps, mais postez du contenu qui va donner envie à vos lecteurs de vous suivre, et d’acheter vos produits.
  • Régularité : publier régulièrement envoie un signal à Google que votre site est vivant. Qu’il apporte de façon régulière de nouvelles informations et donc mérite d’obtenir plus de visibilité dans les moteurs de recherche. Pour cette étude de cas, je prévois de poster 1 article par semaine.

Comment créer du contenu de qualité ?

En passant plus de 10 minutes par article ! Cela peut sembler logique, mais le seul moyen de créer du contenu de qualité c’est d’y passer du temps. De faire des recherches, de lire des articles sur le sujet que vous souhaitez aborder, de travailler votre plan, etc…

Pour ce site, il me faut environ 2h pour rédiger un article. Et pourtant, je parle uniquement de sujets que je connais extrêmement bien. Mais c’est le coût à payer pour ne pas uniquement poster des mots, mais bien un contenu qui va intéresser mes lecteurs, les amener à réagir, et surtout à revenir me lire.

Sous-traiter la rédaction

Et si on ne sait vraiment pas écrire ? Ou qu’on n’arrive pas à se motiver sur un sujet en particulier ? Ou bien simplement qu’on n’a pas le temps (mauvaise excuse quand on souhaite lancer son business cela dit 🙂 ) ? Et bien il est toujours possible de sous-traiter.

C’est ce que je fais désormais sur l’ensemble de mes sites. Sauf celui-ci bien entendu ! Parce que je ne suis pas un expert en colliers pour chien, j’ai ainsi embauché une rédactrice en Freelance sur oDesk, qui pour $10 de l’heure produit les articles que je lui envoie.

Il m’a fallu 2 ou 3 tests avant de trouver le bon freelancer, et je recommande de ne jamais vous engager sur un gros volume de rédaction avant d’être sûr de la qualité de votre prestataire. Testez un article de 500 mots, puis un de 1 000 mots, et si les 2 sont bons, vous pouvez à priori y aller sans risque !

Pour faciliter le travail et surtout obtenir exactement le type d’article que je souhaite, j’ai l’habitude pour ma part de fournir un plan assez détaillé à mes prestataires. Je leur donne par exemple le mot clé principal, mais aussi les produits que je souhaite voir présentés dans l’article, la problématique majeure identifiée via mes recherches, etc…

En conclusion

Vous savez désormais comment je fonctionne pour créer le contenu d’un site de niche, et c’est exactement ce process qui a été suivi sur le site www.pourmonchien.fr. Le site à ce jour compte environ 7 500 mots (1 page d’accueil à 2 500 mots + 5/6 articles à environ 1 000 mots chacun).

Cette base solide doit me permettre de rapidement commencer à voir les premiers visiteurs en provenance de Google en me positionnant sur des mots clés identifiés comme majeurs pour ce site.

La prochaine étape va consister à poursuivre la rédaction (1 par semaine) d’articles plus généraux, sur des mots clés moins commerciaux, qui vont venir enrichir mon site et lui donner plus de volume.

La semaine prochaine, nous parlerons un peu plus SEO. Non, je n’ai pas changé mon avis sur le sujet, mais je vais vous montrer comment obtenir quelques liens très qualifiés pour donner un peu de jus à votre site sans vous mettre en danger vis à vis de Google. D’ici là, bonne semaine et à bientôt !

Click Here to Leave a Comment Below 3 comments