3

PP Article 2: choisir le bon nom de domaine

choisir un nom de domaineTroisième épisode de notre série d’articles consacrés à ce projet public N°1. Pour ceux qui nous rejoignent aujourd’hui seulement, j’ai démarré ce projet début Septembre, avec l’objectif de vous permettre de suivre mon processus de création de site de niche de A à Z. Tout est partagé : stratégie, conseils, statistiques, gains…

Après la sélection du mot clé principal, un autre élément clé de notre projet est le choix du nom de domaine.

Définition

Pour les non initiés, le nom de domaine est l’URL qui défini votre site Internet. Sur ce site, le nom de domaine est Kjourdan.com.

Un nom de domaine peut être obtenu gratuitement auprès d’un fournisseur d’accès à Internet ou sur une plateforme de blogging comme WordPress. Mais comme rien n’est jamais vraiment 100% gratuit, vous ne pourrez pas complètement personnaliser votre URL en faisant ce choix. Vous devrez garder une URL telle que http://www.VOTRENOM.WORDPRESS.COM. (Petite pensée pour Melle K!).

Pour plus de crédibilité, optez pour un domaine payant. Vous pouvez acheter vos NDD sur de nombreux sites. J’utilise pour ma part uniquement OVH (pour les .fr) et BlueHost (pour mes sites en .com). Pour des raisons techniques (installation en 1 clic de wordpress) et de gestion, tous mes sites sont au final hébergés sur Bluehost via une redirections DNS de mes NDD .fr de chez OVH.

Choisir le BON nom de domaine pour son site de niche

Les bases ayant été revues, intéressons-nous à la partie la plus intéressante : le choix du nom de domaine quand on lance un site de niche.

1. Choisir son extension

Les types de domaines se caractérisent par le type d’extension que vous choisissez pour votre site (.com, .fr, .org, etc…). Il est important de faire le bon choix en fonction non seulement du marché visé, mais aussi de votre niche.

  • Les extensions générique (.com, .net, .org, .info… etc) : ce sont les extensions les plus anciennes, les plus répandues, et les plus prisées ! Donc les plus dures à obtenir. Leur avantage est d’être complètement ouvertes. Elles n’appartiennent à aucun pays ou zone géographique en particulier et sont donc idéales pour des sites à portée internationale.
  • Les extensions territoriales (.fr, .ch, .be, .ca etc) : contrairement à la première catégorie, ces extensions sont liées à des pays. Elles sont donc recommandées pour des sites avec une forte portée locale, mais sont du coup soumises à des règles différentes selon le pays concerné et peuvent ne parfois pas être disponibles si vous n’êtes pas résident du pays en question. Dans certains pays (comme la France par exemple), l’utilisation d’un .FR peut s’avérer problématique sur certains thématiques comme la pharma. Dans d’autres pays, ce sont le porno, le casino ou d’autres domaines de ce style qui peuvent être illégaux.
  • Les extensions spéciales (nouveau) : depuis quelques mois, de nouvelles extensions voient le jour. Plus question de parler de géographie, ce sont désormais des mots clés bien ciblés qui servent d’extension : .blog, .sport, .web, .radio, .maison, .vodka, etc… Ces nouvelles extensions ne sont pas encore toutes disponibles, mais il est possible de réserver des noms de domaine sur la plupart des hébergeurs (OVH, BlueHost).

L’élément clé : ne vous lancez pas avec un nom de domaine territorial si vous visez une niche quelque peu décriée comme la pharma, le porno ou le casino. Préférez la sécurité avec une extension générique ou une extension spéciale.

2. Nom de domaine Exact VS Nom de domaine Générique

Il y a encore quelques années, avoir un nom de domaine exact – c’est à dire qui inclut le mot clé principal de votre site – était la clé pour ranker facilement. Depuis 2012, les règles ont un peu changer, et choisir un nom de domaine exact n’est plus forcément aussi intéressant. Voici les « pour » et les « contre ».

POURCONTRE
Facile à retenirIls limitent l'expansion future d'une marque
Extrêmement cibléOnt perdu de leur poids pour Google
Donne une sensation d'expertise à votre site au premier coup d'oeilPeuvent être associés à des domaines SPAM surtout si vous utilisez plusieurs tirets
Intéressant pour les niches dont les mots clés sont limitésRisque de sur-optimisation plus élevé (liens entrants)
Intéressant pour des recherches locales (plombier-marseille.fr)Plus difficiles à obtenir car très prisés
Plus facile pour obtenir une ancre cibléePeuvent être très chers (pizza.com !)
Plus facile pour obtenir des mentions sociales / commerciales avec votre mot clé

Alors quand choisir un nom de domaine exact ou un nom de domaine générique ?

Optez pour un nom de domaine exact si vous visez une niche vraiment très ciblée avec peu d’opportunités d’ouvertures vers d’autres sujets liés. Mais veillez à ne pas être victime de sur-optimisation via un nombre trop important de liens entrant utilisant votre mot clé principal en ancre. Gardez également en tête que sur le long terme, cette stratégie risque de continuer à perdre de son poids et même d’être pénalisée par Google.

Préférez un nom de domaine générique si vous avez une vision plus large pour votre site. Exemple : vous voulez démarrer avec des bureaux d’angle, mais avez décelé du potentiel sur plusieurs autres produits liés (chaises, lampes, etc…). Dans ce cas un nom de domaine plus large, voire une marque propre vous permettra dans le futur de couvrir toutes ces catégories en plus de votre niche ultra ciblée de départ.

3. Tirets ou pas tirets ?

L’ajout de tirets dans un nom de domaine est souvent considéré comme un désavantage. Je ne partage pas totalement cet avis. Il est vrai qu’un nom de domaine sans tiret apparaît plus court, plus clair. Mais dans certains cas, notamment lorsque vous décidez d’acheter un nom de domaine exact, il est possible que l’ajout d’un tiret permette simplement de rendre votre URL plus lisible.

Exemple : bureaudangle.fr sera facile à lire, alors que canapeencuir.fr ne le sera pas à cause du double « e ». « canape-en-cuir.fr » sera dans ce cas un choix intelligent en terme de simplicité de lecture de l’URL.

La limite : ne pas utiliser plus d’1 ou 2 tirets. Au delà, vous risquez d’être assimilé à un site de SPAM et être pénalisé par Google.

4. L’ajout ou non de stopwords

Les stopwords sont les mots tels que le, la, les que vous pouvez ajouter dans un nom de domaine. En faisant cela, vous obtenez un nom de domaine partiel. Si vous pouvez opter pour un nom de domaine exact, préférez cette option. Mais si votre nom de domaine est déjà pris (bureaudangle.fr), pourquoi ne pas prendre « monbureaudangle.fr ».

Fonctionne aussi avec l’ajout de mots clés comme « meilleur », « guide », « comparatif », etc… Ces mots clés guident le lecteur en lui donnant directement un aperçu de ce que vous allez proposer sur votre site.

5. Combien de mots dans mon domaine ?

La règle est la même que pour les tirets. Avoir trop de mots clés dans un nom de domaine peut nuire à votre référencement. Selon une étude menée par le site moz, le nombre maximum serait de 3 mots clés pour les noms de domaine en .com et de 3 pour les autres types d’extension.

En résumé

  • Ne prenez pas un nom de domaine gratuit sur WordPress, achetez-en un.
  • Choisissez votre extension en fonction du marché ciblé ET de votre niche.
  • Posez-vous la question de savoir si votre site a un potentiel de croissance en dehors de votre mot clé principal au moment de choisir entre Domaine Exact et Domaine Générique.
  • Evitez plus de 2 tirets dans votre NDD
  • Evitez plus de 3 mots clés dans votre NDD

Choix du nom de domaine pour notre projet public

Comme annoncé dans mon dernier article, je dévoilerai le nom de domaine ainsi que la niche dès que le site sera prêt, c’est à dire d’ici 1 à 2 semaines, le temps de l’installer et de poster les premiers articles.

J’ai cependant déjà acheté le nom de domaine, et voici ce que je peux vous dire dessus :

  • Ce n’est pas un nom de domaine exact. J’ai longtemps hésité, car le mot clé que je cible dispose d’un traffic suffisant pour créer un site complètement dédié au sujet. Mais si le site décolle bien, j’ai déjà identifié plusieurs niches liées au même univers qui pourraient être ajoutées et donc bénéficier du travail déjà effectué au lieu de relancer un site de zéro dans le futur.
  • Le nom de domaine est en .fr. La niche étant très sûre, aucun souci pour utiliser un .fr (ce qui n’aurait pas été le cas si j’avais choisi de me lancer dans une niche pharma à nouveau par exemple).
  • Il contient 3 mot clé, sans tirets, et ne cite absolument pas le mot clé que je cible. Il est par contre facile à retenir et permet de rapidement identifier le type de service proposé sur le site, ce qui devrait être suffisant pour créer une notion d’expertise en voyant l’URL dans les recherches de Google.

Rendez-vous dans quelques jours pour le dernier article avant de dévoiler URL et mot clé, qui traitera du choix de monétisation de votre site. D’ici là, n’hésitez pas à poster vos commentaires et questions ci-dessous. A bientôt !

 

Click Here to Leave a Comment Below 3 comments